Leicester augmente son avance sur Arsenal et Tottenham

Riyad Mahrez (au centre) célèbre son but avec... (PHOTO TIM IRELAND, AP)

Agrandir

Riyad Mahrez (au centre) célèbre son but avec ses coéquipiers.

PHOTO TIM IRELAND, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
LONDRES

Leicester a fait la très bonne affaire de la 29e journée en allant s'imposer (1-0) à Watford après le nul (2-2) entre Tottenham et Arsenal, ce qui permet au leader d'accentuer son avance sur les deux autres occupants du podium, respectivement à cinq et huit points.

Alexis Sanchez a égalé la marque alors que les... (PHOTO PAUL CHILDS, REUTERS) - image 1.0

Agrandir

Alexis Sanchez a égalé la marque alors que les Gunners évoluaient à 10.

PHOTO PAUL CHILDS, REUTERS

Les Foxes, dominateurs sans être brillants à Watford et finalement récompensés avec le 15e but de Riyad Mahrez (56), comptent désormais 60 points.

L'équipe de Claudio Ranieri, qui avait déjà profité mercredi des défaites d'Arsenal et Tottenham, peut une nouvelle fois remercier ses deux rivaux londoniens qui se sont neutralisés lors du derby après avoir chacun mené.

Archidominée au coup d'envoi, l'équipe d'Arsène Wenger avait en effet ouvert le score contre le cours du jeu sur une splendide touche d'Aaron Ramsey (38).

Mais, nerveux, incapables de contrôler le ballon et encore moins de le garder, les Gunners se sont logiquement retrouvés à dix après le deuxième avertissement de Francis Coquelin (55).

Tottenham en a immédiatement profité pour trouver la faille par Toby Alderweireld (60) puis virer en tête dans la foulée grâce au 17e but de Harry Kane, inscrit d'une magnifique frappe enroulée (62).

Pourtant, les jeunes Spurs n'ont pas su tuer la rencontre et l'accrocheur Alexis Sanchez a fini par transformer en but, son septième et le premier en 12 matchs, le bon travail de résistance de David Ospina avec un improbable tir croisé.

Arsenal évite de peu une première série de quatre revers depuis 2002, mais cela fait quand même désormais cinq matchs sans victoire, renforçant ainsi l'idée de la traditionnelle crise de fin d'hiver qui, depuis 2004, met systématiquement fin à ses rêves de titre.

Chelsea s'économise avant le PSG

Les Spurs, à l'image du retour de l'enthousiasmant Dele Alli, ne sont pas très loin, mais il semble encore manquer un petit quelque chose à la formation de Mauricio Pochettino. Le troisième titre de Spurs, le premier depuis 1961, a rarement été aussi proche, mais Tottenham, opposé jeudi au Borussia Dortmund en Ligue Europa, devra peut-être faire un choix.

Dans les autres rencontres marquantes du jour, Chelsea s'est économisé contre Stoke (1-1) avant la réception du Paris Saint-Germain en Ligue des champions, tandis que Manchester City a mis fin avec la manière contre Aston Villa (4-0) à trois défaites d'affilée.

Les Citizens restent au quatrième rang, mais ils prennent trois longueurs d'avance sur United (6), qui ne jouera que dimanche, et reviennent à deux unités d'Arsenal.

Après être tout juste revenus dans la première moitié de tableau, les Blues conservent avec 40 points leur 10e place, mais n'ont pas réussi à décrocher pour la première fois depuis avril 2015 une quatrième victoire d'affilée. Guus Hiddink est toutefois le premier entraîneur des Blues à ne pas connaître la défaite lors de ses 12 premiers matchs.

Sans Diego Costa ni Cesc Fabregas, pas plus que John Terry espéré mercredi, ses joueurs ont fait le service minimum contre Stoke (7). Intéressants offensivement, mais régulièrement piégés derrière, ils ont ouvert le score par l'habituel jeune remplaçant burkinabé Bertrand Traoré (39) avant d'être rejoints à la 85e minute.

Logiquement, ils avaient en effet levé le pied avant et pensé à leur match européen après avoir perdu 2-1 le huitième de finale aller au Parc des Princes.

City ne pouvait lui se permettre aucun relâchement après la claque à Liverpool mercredi (3-0) et les joueurs de Manuel Pellegrini ont attaqué fort.

Après avoir buté sur un bon Brad Guzan, ils ont débloqué la rencontre par le revenant Yaya Touré à la reprise (48). Malgré un penalty raté, Sergio Agüero a ensuite peaufiné ses statistiques avec un doublé (50, 60) qui porte à 16 buts en 21 matchs son total cette saison. Simple remplaçant, Raheem Sterling a refermé le score (66).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer