• Accueil > 
  • Sports > 
  • Rio 2016 
  • > JO: la plupart des pays accordent des primes à leurs athlètes médaillés 

JO: la plupart des pays accordent des primes à leurs athlètes médaillés

Le nageur Joseph Schooling, qui a remporté l'or... (REUTERS)

Agrandir

Le nageur Joseph Schooling, qui a remporté l'or contre Michael Phelps, a gagné plus d'argent en bonis que llui.

REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press

Le nageur Joseph Schooling, de l'équipe olympique du Singapour, s'est surtout fait connaître pour avoir remporté l'or contre Michael Phelps, mais il a aussi gagné plus d'argent en bonis que le célèbre athlète américain.

En plus d'avoir devancé Michael Phelps aux 100 mètres en nage papillon aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro, l'athlète de 21 ans a obtenu une récompense d'un million de dollars singapouriens (environ 953 923 $ canadiens) du comité olympique de son pays.

De nombreux pays offrent de généreux prix en argent aux athlètes de leur délégation qui montent sur un podium olympique. Cette tendance grandissante témoigne de l'importance accordée par les États au palmarès des médailles récoltées.

L'argent est généralement versé par les comités olympiques nationaux, les gouvernements ou les commanditaires des athlètes. Des voitures et des appartements sont aussi souvent offerts en guise de récompenses.

Le Singapour est parmi les pays offrant les primes les plus importantes. La médaille d'or de Joseph Schooling est la première jamais remportée par ce pays d'Asie du Sud-Est durant des Jeux olympiques.

Vingt pour cent de la somme versée au nageur ira à une association locale de natation, a indiqué le Comité olympique de la République de Singapour.

Michael Phelps a aussi été récompensé, mais moins généreusement que Joseph Schooling. Le nageur américain a reçu du Comité olympique des États-Unis l'équivalent d'environ 32 068 $ canadiens par médaille d'or. Chaque médaille d'argent lui a valu 15 000$. L'athlète a ainsi empoché environ 179 584 $.

Selon son site internet, le Fonds d'excellence des athlètes du Comité olympique canadien offre des primes de performance de 20 000 $, 15 000 $ et 10 000 $ aux athlètes ayant remporté une médaille olympique d'or, d'argent ou de bronze.

L'Italie, qui était dixième au classement des médailles vendredi, a dépensé un total de 3,3 millions $. L'Azerbaïdjan, le Kazakhstan et la Malaisie figurent également parmi les pays distribuant les rémunérations les plus généreuses, attribuant autour de 320 600 $ à chaque gagnant d'une médaille d'or.

Le Kazakhstan offre par ailleurs des prix en argent à ses olympiens qui terminent même au sixième rang dans leur discipline.

«Bien sûr que l'argent aide, a admis l'athlète azerbaïdjanaise Patimat Abakarova, qui a remporté une médaille de bronze en taekwondo et un boni de 76 900 $. Tous les athlètes diront cependant que ce n'est pas la raison pour laquelle ils sont ici. Ce n'est pas pour l'argent que nous nous rendons en compétitions olympiques.»

L'Azerbaïdjan alloue la moitié des sommes distribuées aux athlètes à leurs entraîneurs.

Le Brésil verse quant à lui 79 964 $ aux gagnants de médailles, toutes couleurs confondues. La Fédération brésilienne de soccer a également manifesté son intention d'allouer un peu plus de 14 000 $ à Neymar et à tous ses coéquipiers s'ils terminent en première place.

Parmi les rares pays qui ne participent pas à cette tendance figurent la Grande-Bretagne - deuxième au classement - et la Suède.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer