• Accueil > 
  • Sports > 
  • Golf 
  • > Femmes membres: Muirfield privé de l'Omnium britannique 

Femmes membres: Muirfield privé de l'Omnium britannique

Les dirigeants du club de golf Muirfield ont... (Photo Adrian Dennis, AFP)

Agrandir

Les dirigeants du club de golf Muirfield ont voté contre l'admission de femmes à titre de membres.

Photo Adrian Dennis, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Steve Douglas
Associated Press

Le club de golf Muirfield a été retiré de la rotation des sites hôtes de l'Omnium britannique jeudi, après que les membres du club écossais eurent voté contre l'admission de femmes à titre de membres.

Cette mesure a provoqué de sévères critiques de la part de golfeurs et de législateurs.

La Compagnie honorable des golfeurs d'Édimbourg, qui est propriétaire de Muirfield, a annoncé sa décision de limiter le membership à la gent masculine, à la suite d'un scrutin.

Un pourcentage équivalent aux deux tiers des membres était requis pour modifier la politique, mais des 616 membres ayant voté, 36 pour cent se sont prononcés contre l'inclusion des femmes.

Dans les minutes qui ont suivi, le Royal and Ancient, qui organise l'Omnium britannique, a annoncé que Muirfield avait été retiré de la rotation de dix parcours pouvant accueillir le plus vieux des quatre tournois majeurs du golf professionnel.

«À l'avenir, nous ne tiendrons pas le Championnat sur un site qui ne veut pas accorder des memberships aux femmes, a annoncé Martin Slumbers, président-directeur général de Royal and Ancient, dans un communiqué. Si la politique du Club devait changer, nous pourrions revoir notre décision d'exclure Muirfield comme site de l'Omnium britannique.»

Muirfield a accueilli l'Omnium britannique à 16 reprises et pour la dernière fois en 2013, lorsque Phil Mickelson a remporté la Cruche d'argent. Royal Troon, l'hôte du tournoi cette année du 14 au 17 juillet, est le seul autre club inclus dans la rotation à exclure les membres de la gent féminine.

David Evennett, le ministre britannique des sports, a qualifié la décision des membres de Muirfield «d'extrêmement décevante», ajoutant qu'elle «envoyait totalement le mauvais message».

«L'Écosse compte des femmes assurant des rôles de leader dans toutes les sphères de la société, a réagi la première ministre d'Écosse, Nicola Sturgeon, sur son compte Twitter.

«Nous sommes en 2016. Ceci est tout simplement indéfendable.»

Plusieurs golfeurs, actifs ou à la retraite, ont appuyé la prise de position du Royal and Ancient.

«Les jours où vous pouviez faire preuve de discrimination au sein d'un club de golf sont terminés, a déclaré Padraig Harrington, double vainqueur de l'Omnium britannique, après avoir complété sa ronde à l'Omnium d'Irlande jeudi.

«Le Royal and Ancient a une plus grande responsabilité vis-à-vis la société, et ses dirigeants ont pris la bonne décision.

Rory McIlroy, vainqueur de quatre tournois majeurs, a déclaré que le golf devait modifier son image pour contrer les accusations de sexisme.

«Nous sommes en 2016 et les temps changent. Nous tentons de nous défaire de cette image vieux jeu. Nous tentons de nous rapprocher de notre époque et de poser des gestes pour rendre la pratique du golf plus rapide, plus sympathique, et pour y inclure plus de gens.»

Le légendaire golfeur sud-africain Gary Player, vainqueur de l'Omnium britannique à Muirfield en 1959, a affirmé que la décision des membres du club était tout «simplement inacceptable».

«J'espère que Muirfield va revoir sa prise de position bientôt, et continuer d'accueillir l'un des plus grands événements dans le monde du golf.»

Le Club de golf de St. Andrews, le domicile spirituel de l'Omnium britannique, a donné l'accès aux femmes en 2014, pour la première fois en 260 ans. Le Royal St. George, un autre parcours inclus dans la rotation, a fait de même l'an dernier. Aux États-Unis, les dirigeants du Augusta National, site du Tournoi des Maîtres, ont accepté les femmes comme membres en 2012.

Mais Muirfield a refusé de bouger malgré les pressions de législateurs et de promoteurs de l'égalité. Certains membres auraient manifesté l'inquiétude que les femmes ralentiraient le temps de jeu.

S'exprimant devant le chalet du club Muirfield, le capitaine Henry Fairweather s'est dit déçu du résultat du scrutin, mais a expliqué que le club devait suivre les règles établies par ses membres.

«Les femmes seront toujours les bienvenues sur le parcours de Muirfield et dans son chalet à titre d'invitées et de visiteuses, comme c'est le cas depuis de nombreuses années.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer