• Accueil > 
  • Sciences > 
  • Médecine 
  • > Effets de la gravité: le cerveau de l'astronaute David Saint-Jacques analysé 

Effets de la gravité: le cerveau de l'astronaute David Saint-Jacques analysé

À l'époque où a grandi le jeune David... (PHOTO Martin Chamberland, LA PRESSE)

Agrandir

À l'époque où a grandi le jeune David Saint-Jacques, le Canada n'avait pas de programme spatial, et la possibilité pour le natif de Québec de devenir astronaute semblait pour le moins mince.

PHOTO Martin Chamberland, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
CALGARY

L'astronaute québécois David Saint-Jacques participera à une étude sur les effets des forces gravitationnelles réduites sur le cerveau humain lors de sa mission de six mois à bord de la Station spatiale internationale (SSI) en 2018-2019.

Appelée «Wayfinding» (orientation), cette expérience sera pilotée conjointement par l'Agence spatiale canadienne et l'Université de Calgary.

L'objectif de l'étude sera de déterminer comment la diminution de la force de gravité affecte le cerveau des astronautes qui effectuent des séjours prolongés dans l'espace et comment cela se répercute sur leur capacité à s'orienter.

Les conclusions de cette étude permettront de mieux comprendre certains troubles neurologiques et la dégénérescence neurale liée au vieillissement. Les chercheurs espèrent que cette expérience permettra également de mieux cerner les traitements offerts aux patients qui souffrent de ces pathologies.

L'Agence spatiale canadienne investira 728 000 $ sur cinq ans dans cette étude qui sera dirigée par le professeur Giuseppe Iaria. David Saint-Jacques devra subir une neuroimagerie avant son départ pour la SSI et à son retour sur Terre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer