Femmes, enfants: 5$ par personne pourraient sauver des millions de vies

Une Sierraléonaise nourrit son enfant, en attendant de... (Photo Josephus Olu-Mamma, Reuters)

Agrandir

Une Sierraléonaise nourrit son enfant, en attendant de recevoir de l'aide du Programme alimentaire mondiale.

Photo Josephus Olu-Mamma, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
PARIS

Les vies de millions de femmes et d'enfants pourraient être sauvées chaque année dans les pays à bas et moyen revenu, à condition que chaque État consacre environ 5 dollars par personne aux soins de base et à la contraception, selon une étude publiée samedi.

Malgré une division par deux de la mortalité infantile dans le monde, en l'espace de 25 ans, près de six millions d'enfants de moins de 5 ans sont encore décédés en 2015, tandis que 300 000 femmes sont mortes de pathologies liées à leur grossesse, d'après des chiffres de l'ONU.

« Un grand nombre de ces décès pourraient être évités si des mesures peu coûteuses mais à fort impact étaient proposées aux personnes qui en ont le plus besoin », relève Robert Black, de la Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health (USA), qui a dirigé l'étude publiée dans la revue médicale britannique The Lancet.

Celle-ci doit être présentée samedi lors d'une conférence sur la santé à San Francisco.

Selon les calculs des chercheurs, quelque 4 millions de vie pourraient être sauvées chaque année, à condition d'améliorer la nutrition et les soins pré et postnatals, et de traiter les infections graves, les diarrhées ou le paludisme chez 90 % des femmes enceintes et des enfants de moins de 5 ans des pays à bas ou moyen revenu.

Ce chiffre de 4 millions recouvre 1,5 million de nouveau-nés, 1,5 million de jeunes enfants, 850 000 enfants mort-nés et 149 000 mères.

Un meilleur accès à la contraception pourrait par ailleurs diminuer de 67 000 le nombre de décès maternels observés chaque année.

Les chercheurs ont également évalué combien coûterait le fait d'étendre les soins de base à 90 % des femmes enceintes et des enfants de moins de cinq ans : 6,2 milliards de dollars dans les pays à faible revenu, 12,4 milliards dans les pays à revenu moyen bas et 8 milliards dans les pays à revenu moyen haut.

« Ceci équivaut à un investissement moyen de 4,70 dollars par personne », conclut l'étude, qui précise que la grande majorité des soins de base peut être fournie dans de simples centres de soins.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer