La fumée tertiaire est aussi dangereuse pour la santé

La fumée secondaire et la fumée tertiaire sont tout aussi dangereuses que celle... (PHOTO ARCHIVES BLOOMBERG)

Agrandir

PHOTO ARCHIVES BLOOMBERG

La Presse Canadienne
Montréal

La fumée secondaire et la fumée tertiaire sont tout aussi dangereuses que celle inhalée par les fumeurs, préviennent des chercheurs de l'Université de la Californie à Riverside.

La fumée tertiaire fait référence à la fumée secondaire qui se dépose sur la surface des objets et se dégrade au fil du temps, devenant progressivement de plus en plus toxique.

La chercheuse Manuela Martins-Green a indiqué que des souris exposées à de la fumée tertiaire ont subi des dommages au foie et aux poumons. Leurs blessures mettaient aussi plus de temps à guérir et elles présentaient des signes d'hyperactivité.

Le foie des souris donnait des signes précurseurs de cirrhose et de cancer. Quant aux poumons, les dommages constatés ouvraient la porte à des problèmes inflammatoires comme l'asthme et la maladie pulmonaire obstructive chronique.

La fumée tertiaire présente une menace pour la santé des enfants et conjoints de fumeurs, ou encore des collègues de fumeurs dans des milieux de travail où le tabagisme est ou a déjà été toléré. Les résidences de fumeurs sont si contaminées que l'exposition à la nicotine peut ressembler à celle associée au tabagisme.

La fumée tertiaire, qui contient des cancérogènes puissants, peut persister dans les résidences ou chambres d'hôtel des fumeurs, même après leur départ.

Les résultats de l'étude sont publiés par le journal scientifique PLOS ONE.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer