Recherche publique sur les cellules souches: Obama l'emporte en appel

Un chercheur tient un tube contenant des cellules... (Photo: archives AP)

Agrandir

Un chercheur tient un tube contenant des cellules souches dans un laboratoire de Sao Paulo au Brésil.

Photo: archives AP

Agence France-Presse
Washington

Une cour d'appel fédérale américaine a donné vendredi son feu vert à l'administration Obama pour qu'elle poursuive le financement public de la recherche sur les cellules souches embryonnaires qui avait été interdit en première instance en août.

«Les plaignants n'ont pas démontré qu'ils avaient une chance de gagner sur le fond», estime la cour d'appel dans sa décision à deux voix contre une.

La recherche sur les cellules souches embryonnaires, très prometteuse pour guérir de nombreuses maladies, avait été à nouveau autorisée par Barack Obama en mars 2009 après huit ans d'interdiction.

Les cellules souches embryonnaires proviennent de l'embryon humain dans les tout premiers jours de développement. Les scientifiques pensent pouvoir les transformer en n'importe quelles cellules du corps, cardiaques, pancréatiques ou cérébrales, pour remplacer des cellules endommagées ou malades et permettre la reconstitution de tissus ou d'organes.

Le 23 août 2010, le juge fédéral Royce Lamberth avait donné raison à deux scientifiques et des organisations chrétiennes qui contestaient la ré-autorisation de la recherche publique. Pour eux, l'embryon est déjà un être humain à part entière et l'État fédéral ne peut pas financer une recherche provoquant sa destruction, même si c'est pour sauver d'autres vies.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer