La pyramide de Kukulcan a été construite comme une «poupée russe»

Cette découverte est importante car elle va permettre... (ARCHIVES AFP)

Agrandir

Cette découverte est importante car elle va permettre de connaître avec plus de précision la culture maya.

ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Mexico

Une structure pyramidale d'une hauteur de 10 mètres, qui pourrait dater des années 550-800, a été découverte à l'intérieur de la grande pyramide de Kukulcan, joyau de la cité maya de Chichen Itza au Mexique, ont annoncé mercredi des ingénieurs et anthropologues mexicains.

Une autre structure analogue, mais plus grande, avait été découverte dans les années 1930, ce qui montre que l'imposant bâtiment a été érigé en, au moins, trois étapes: trois pyramides construites l'une sur l'autre pour parvenir à ce qu'on connaît aujourd'hui comme El Castillo.

«C'est comme les poupées russes, il y en a une, et dessous une autre, et une autre», a expliqué René Chávez Seguro, chef de projet et enquêteur à l'Institut de Géophysique de l'Université nationale autonome du Mexique (Unam), lors d'une conférence de presse.

La structure récemment découverte, qui serait la plus ancienne, mesure 10 mètres de hauteur. Celle découverte dans les années 1930 remonte à la période comprise entre 800 et 1000 et atteint les 20 mètres. El Castillo mesure près de 30 mètres, et date de l'époque de l'effondrement maya (1050-1300).

Selon Denisse Argote, de l'Institut national d'anthropologie et d'histoire (Inah), il est courant de voir des structures importantes érigées en plusieurs strates dans l'archéologie préhispanique.

«Cela peut être dû à la détérioration des structures, ou bien parce qu'un nouveau groupe arrive au pouvoir, parce qu'il y a une nouvelle lignée... Il peut y avoir de nombreuses raisons de construire une nouvelle structure sur une ancienne», a-t-elle détaillé.

La pyramide récemment découverte l'a été grâce à une technique non destructrice, la tomographie, qui permet de reconstituer le volume de l'intérieur d'un bâtiment.

Cette découverte est importante, a mis en avant Mme Argote, car elle va permettre de connaître avec plus de précision la culture maya, c'est-à-dire «la population originelle qui n'a pas subi l'influence de celle du centre du Mexique», qui a laissé son empreinte sur la pyramide de Kukulcan telle qu'on peut la voir aujourd'hui.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer