La cloche d'un des navires Franklin étudiée au Canada

Sur la cloche, on peut y déceler sur... (Photo Justin Tang, PC)

Agrandir

Sur la cloche, on peut y déceler sur la partie visible deux inscriptions, soit la date, «1845», et une sorte de flèche, le symbole de la Royal Navy.

Photo Justin Tang, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse Canadienne
OTTAWA

Une cloche qui a été retrouvée sur l'épave d'un des navires de l'expédition Franklin est entre les mains de scientifiques canadiens, à Ottawa, a annoncé la ministre fédérale de l'Environnement, Leona Aglukkaq, jeudi.

L'objet, qui est scellé dans un contenant en verre, a été découvert sur le HMS Erebus à la mi-septembre, a précisé la ministre. Il est actuellement étudié et conservé par les scientifiques.

Avant d'étudier l'artéfact, les experts de Parcs Canada devront nettoyer minutieusement la cloche pour enlever toutes les traces de sel marin.

Le bateau, qui avait quitté les côtes britanniques en 1845 en quête d'un passage vers le nord, a été retrouvé après de nombreuses recherches par des plongeurs canadiens dans des eaux de l'Arctique au début du mois de septembre.

Selon Mme Aglukkaq, la cloche a été assez bien conservée, malgré quelques signes de corrosion à l'intérieur.

On peut y déceler sur la partie visible deux inscriptions, soit la date, «1845», et une sorte de flèche, le symbole de la Royal Navy.

«La cloche du HMS Erebus, qui nous rapproche infailliblement et de façon tangible des navires du Franklin, constitue un chapitre important de l'histoire du Canada et de la Marine. La récupération de cet artéfact important est le couronnement d'une campagne de recherche des plus fructueuses menée en 2014», a déclaré Leona Aglukkaq.

Selon la ministre, la cloche du bateau était utilisée comme une horloge et pour signaler les changements de quarts aux employés.

L'archéologue de Parcs Canada Marc-André Bernier a précisé que les scientifiques avaient déniché plusieurs autres objets dans l'épave, qui seront ramenés à la surface à la prochaine inspection des plongeurs, l'an prochain.

Le HMS Erebus et le HMS Terror sont disparus dans les eaux du nord il y a 168 ans.

M. Bernier avance que les navires auraient été piégés dans les eaux glacées, avant de s'échouer, endommagés par la glace et l'eau.

Depuis 2008, Parcs Canada avait mené six grandes recherches pour retrouver les navires de l'expédition Franklin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer