Surveillance du passage d'un astéroïde: exercice réussi

L'astéroïde 2012 TC4, qui s'est trouvé à moins de... (Photo via AP)

Agrandir

L'astéroïde 2012 TC4, qui s'est trouvé à moins de 44 000 kilomètres de notre planète, s'est révélé «plus petit que prévu et mesure 10 à 12 mètres», a indiqué Detlef Koschny.

Photo via AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pascale Mollard-Chenebenoit
Agence France-Presse
Paris

Un petit astéroïde très brillant est passé jeudi près de la Terre, sans la toucher comme prévu, offrant l'occasion aux astronomes de suivre avec précision et caractériser ce type d'objet céleste potentiellement dangereux pour la planète.

«Je considère que l'exercice est un grand succès», a déclaré à l'AFP Detlef Koschny, codirecteur du segment Objets géocroiseurs (Near-Earth Objects) de l'Agence spatiale européenne (ESA).

«Nous avons fait comme si c'était un objet «critique» (ce qui n'était pas le cas) et nous nous sommes exercés sur le plan de l'échange d'informations, en utilisant des télescopes et des systèmes radars», a ajouté le scientifique. «Nous étions bien préparés et la plupart des observations et communications ont fonctionné comme prévu», selon lui.

Avant son passage, la NASA et l'ESA avaient souligné qu'il n'y avait aucun risque que cet astéroïde touche la Terre. Il n'y a «aucun danger, y compris pour les satellites», avait dit l'astronome Michael Kelley, de la division Étude des planètes à la NASA.

L'astéroïde 2012 TC4, qui s'est trouvé à moins de 44 000 kilomètres de notre planète, s'est révélé «plus petit que prévu et mesure 10 à 12 mètres», a indiqué Detlef Koschny. «Cela fait une grosse différence de masse».

Les astronomes pensaient qu'il faisait entre 20 et 30 mètres, soit une taille proche du météore qui s'était désintégré au-dessus de la ville de Tcheliabinsk dans le centre de la Russie en février 2013. En apercevant le bolide lumineux dans le ciel, les habitants s'étaient précipités aux fenêtres, mais l'onde de choc avait fait éclater les vitres, entraînant plus de 1300 blessés.

L'astéroïde 2012 TC4 s'avère «très brillant et réfléchit environ 40 % de sa lumière», précise Detlef Koschny. Il tourne sur lui-même en 12 minutes, «ce qui est rapide».

Un objet rocheux

Un grand nombre de télescopes ont pu suivre simultanément l'objet ces derniers jours et certains astronomes amateurs ont pu également faire des images, indique le scientifique.

Toutefois, d'autres télescopes ont rencontré des difficultés techniques. Et le grand radar d'Arecibo à Porto Rico ne fonctionnait pas en raison du passage récent d'ouragans. «Mais par chance, un autre radar américain a pu être utilisé ces dernières nuits», explique Detlef Koschny.

«C'est exactement pour cette raison que nous avons fait cet exercice: ne pas être surpris par ce genre de choses», souligne-t-il.

Outre la taille précise de l'astéroïde, l'observation radar a permis d'établir sa composition. Il ne s'agit pas d'un objet ferreux, mais d'un objet rocheux.

L'astéroïde 2012 TC4, qui tournait autour du Soleil en 609 jours avant son passage près de la Terre, a été découvert en 2012 puis il n'a pas été observé pendant cinq ans. Il a de nouveau été repéré cet été par le VLT (Very large telescope) de l'Observatoire européen austral (ESO) au Chili.

Son passage près de la Terre a pour conséquence de dévier sa trajectoire du fait de la gravitation, et les astronomes vont à présent refaire leurs calculs pour prévoir la suite.

Ils ont déjà calculé que lors de son prochain passage près de la Terre, en 2050, le petit astéroïde l'évitera. Mais il n'est pas impossible qu'en 2079 il finisse par la toucher.

Si l'astéroïde 2012 TC4 heurte un jour la Terre, il ne sera pas nécessaire a priori d'évacuer la population, selon Detlef Koschny. Il suffira de dire aux gens de s'éloigner des fenêtres pour ne pas être blessés par les bris de vitres.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer