Trois astronautes décollent vers l'ISS à bord d'un nouveau Soyouz

Le cosmonaute russe Anatoli Ivanichine et les astronautes... (Photo Shamil Zhumatov, Reuters)

Agrandir

Le cosmonaute russe Anatoli Ivanichine et les astronautes américaine Kathleen Rubins et japonais Takuya Onishi ont décollé pour une mission de quatre mois.

Photo Shamil Zhumatov, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
BAÏKONOUR

Deux astronautes et un cosmonaute ont décollé dans la nuit de mercredi à jeudi depuis le Kazakhstan à bord d'un tout nouveau Soyouz vers la Station spatiale internationale (ISS).

Le cosmonaute russe Anatoli Ivanichine et les astronautes américaine Kathleen Rubins et japonais Takuya Onishi ont décollé pour une mission de quatre mois depuis le cosmodrome de Baïkonour à 1 h 36 GMT jeudi (21 h 36, heure de Montréal mercredi). «Et décollage!», a commenté un membre de la Nasa, qui retransmettait le décollage au Kazakhstan.

Sur les images, Anatoli Ivanichine et Takuya Onishi ont célébré la réussite du décollage en se tapant dans les mains.

«La fusée est sur la rampe de lancement, l'équipage est prêt à partir! AstroKate», a déclaré sur Twitter la Nasa avant le décollage.

Le lancement a été retardé de plus de deux semaines, en raison de tests supplémentaires menés par des responsables russes sur la capsule.

L'appareil amélioré est équipé notamment d'un nouveau système de navigation, de protections plus résistantes et de cellules plus nombreuses sur les panneaux solaires.

Deux jours de voyage

Le vaisseau devrait mettre deux jours pour arriver à la station spatiale, contre six heures habituellement, pour que le contrôle au sol ait plus de temps pour surveiller les petits ajustements qui ont été apportés.

Kate Rubins, rattachée à la Nasa, sera la première femme à rejoindre l'ISS depuis que l'Italienne Samantha Cristoforetti, détentrice du record de la plus longue période passée dans l'espace par une femme en une seule mission (199 jours), est rentrée en juin 2015.

Cette biologiste de formation, qui a rejoint le programme en 2009, sera également la première à séquencer de l'ADN dans l'espace pendant sa mission.

Takuya Onishi, qui a volé comme pilote de ligne dans une grande compagnie, est le 11e Japonais à voyager dans l'espace. Il participera à des expériences en lien avec le programme Kibo de l'agence aérospatiale japonaise.

Cette mission coïncide avec la fête des étoiles Tanabata au Japon.

Quant à Anatoli Ivanichine, ancien pilote militaire, il a déjà passé 165 jours dans l'espace, depuis sa première mission dans l'ISS en 2011 et 2012.

La Station spatiale internationale tourne autour de la Terre à une vitesse d'environ 28 000 km/h, depuis 1998.

Les trois scientifiques rejoindront le chef de l'ISS, Jeff Williams de la NASA, et les cosmonautes russes Oleg Skripochka et Alexey Ovchinine.

La coopération aérospatiale entre la Russie et l'Occident est l'un des rares domaines à ne pas être touchés par les tensions géopolitiques liées au conflit dans l'est de l'Ukraine.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer