Lancement de la capsule non-habitée Cygnus vers l'ISS

Cette version améliorée de Cygnus acheminera 3,6 tonnes... (PHOTO AP)

Agrandir

Cette version améliorée de Cygnus acheminera 3,6 tonnes de fret à l'ISS, dont de la nourriture, de l'eau, des vêtements pour l'équipage de six astronautes ainsi que des équipements et des matériaux destinés à des dizaines d'expériences scientifiques.

PHOTO AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jean-Louis Santini
Agence France-Presse
Washington

La capsule Cygnus, de la société Orbital ATK, a été lancée avec succès tard mardi de Floride pour une nouvelle mission de ravitaillement de la Station Spatiale Internationale (ISS), a confirmé la NASA.

Après la fin de cette mission en mai et une fois qu'elle sera désamarrée de la Station, Cygnus sera l'objet d'une expérience inédite pour étudier les effets d'un incendie grandeur nature en apesanteur.

La fusée Atlas V à deux étages de United Launch Alliance, qui transportait la capsule non habitée, s'est arrachée de son pas de tir de la base de l'US Air Force de Cap Canaveral dans une nuit noire comme prévu à 23h05 à l'ouverture d'une fenêtre de tir de 30 minutes, selon les images en direct de la télévision de la NASA.

La mise sur orbite de Cygnus est intervenue 21 minutes plus tard, a confirmé le centre de contrôle. Le vaisseau devait ensuite déployer ses deux antennes solaires avant d'entamer sa course poursuite pour rejoindre l'ISS samedi.

Cygnus sera alors amarrée vers 6h40 à l'avant-poste orbital à l'aide du bras télémanipulateur de la Station piloté par deux des six membres de l'équipage de l'ISS.

Il s'agit de la cinquième mission d'approvisionnement de l'ISS par Cygnus pour le compte de la NASA et la deuxième depuis celle de décembre dernier qui avait marqué la reprise des vols du vaisseau d'Orbital ATK depuis l'explosion de son lanceur Antares peu après le décollage en octobre 2014 depuis le centre spatial de Wallops Island, sur la côte de Virginie.

Orbital doit encore effectuer deux autres missions de fret vers l'ISS en 2016 pour la la NASA dans le cadre d'un contrat de 1,9 milliard de dollars avec la NASA.

Le prochain lancement aura lieu au début de l'été à bord d'Antares depuis le centre de Wallops.

Pour son deuxième vol, cette version améliorée de Cygnus, dotée d'une capacité accrue de 25%, acheminera 3,6 tonnes de fret à l'ISS, dont de la nourriture, de l'eau, des vêtements pour l'équipage de six astronautes ainsi que des équipements et des matériaux destinés à des dizaines d'expériences scientifiques.

«C'est un peu comme Noël quand un vaisseau de ravitaillement arrive à la Station», avait commenté avant le lancement Dan Tani, un des responsables de la mission chez Orbital et un ancien astronaute de la NASA qui a séjourné dans l'ISS.

Les astronautes se délectent du plaisir «d'ouvrir une boîte contenant des bonnes choses ou quelque chose qu'on attendait» en particulier. 

Pyromane orbital 

Cygnus transporte notamment un instrument qui pour la première fois permettra de déterminer depuis l'espace la composition chimique des météores entrant dans l'atmosphère terrestre. Le vaisseau pressurisé apporte également une nouvelle imprimante 3D et un démonstrateur d'une nouvelle technologie adhésive inspirée des poils microscopiques sur les pattes des geckos, ces petits lézards capable de marcher  accrochés à un plafond.

Cette technique pourrait un jour équiper les mains et pieds de robots qui se déplaceront à l'extérieur des vaisseaux spatiaux pour effectuer des inspections et des réparations.

Cygnus restera amarrée à l'ISS pendant deux mois. Une fois que les astronautes l'auront chargé de déchets et d'autres équipements hors d'usage, le vaisseau sera désamarré de la Station et dès qu'il sera suffisamment éloigné, les ingénieurs de la NASA déclencheront volontairement un incendie à bord pour évaluer la taille des flammes, leur propagation, mesurer la chaleur dégagée et les émissions de gaz en apesanteur.

Cet incendie grandeur nature, sans précédent dans un vaisseau spatial en orbite, fournira des données jugées précieuses pour la sécurité actuelle et future des équipages d'astronautes, a expliqué Gary Ruff, un ingénieur aérospatial au centre de recherche Glenn, en Ohio, de la NASA, un des principaux responsables de cette expérience baptisée «Saffire 1».

«La NASA pourra ainsi commencer à mettre au point de meilleurs systèmes de détection incendie dans les vaisseaux spatiaux et de nouveaux équipements de protection pour les astronautes», a-t-il dit.

Quelques jours après cette expérience, Cygnus plongera dans l'atmosphère et se désintégrera au-dessus de l'océan Pacifique.

Une autre mission de fret vers l'ISS est prévue le 8 avril avec la capsule Dragon, de la société SpaceX, qui sera lancée de Cap Canaveral à bord de sa fusée Falcon 9. Il s'agira du premier vol de Dragon vers l'ISS depuis l'explosion du lanceur le 28 juin 2015. Ce sera toutefois le quatrième lancement pour Falcon 9 depuis l'accident.

Falcon 9 a effectué trois vols depuis le 22 décembre 2015 pour mettre sur orbite avec succès plusieurs satellites.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer