Une éclipse solaire totale obscurcit le ciel en Indonésie

L'éclipse solaire en Indonésie.... (PHOTO FIRDIA LISNAWATI, ASSOCIATED PRESS)

Agrandir

L'éclipse solaire en Indonésie.

PHOTO FIRDIA LISNAWATI, ASSOCIATED PRESS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Gianrigo MARLETTA
Agence France-Presse
Ternate

Une éclipse solaire totale a obscurci mercredi le ciel de certaines régions d'Indonésie et devait traverser l'archipel d'Asie du Sud-Est sous les yeux de dizaines de milliers de touristes et scientifiques, un événement retransmis en direct par des télévisions locales.

Plusieurs curieux observent le spectacle naturel.... (PHOTO DITA ALANGKARA, ASSOCIATED PRESS) - image 1.0

Agrandir

Plusieurs curieux observent le spectacle naturel.

PHOTO DITA ALANGKARA, ASSOCIATED PRESS

La Lune a commencé à faire mouvement entre la Terre et le Soleil à 6h19 (18h19 HE mardi) dans plusieurs régions du pays, et environ une heure plus tard la phase d'éclipse totale a totalement obscurci le ciel au sud de Sumatra, île la plus à l'ouest d'Indonésie.

Elle se poursuivait vers l'Est et pouvait être observée dans 12 des 34 provinces de ce pays aux trois fuseaux horaires, à cheval sur l'Équateur. L'éclipse devait aussi être visible partiellement dans le nord de l'Australie et dans certaines régions d'Asie du Sud-Est.

Pour assister à ce phénomène spectaculaire visible dans sa totalité presque uniquement depuis l'Indonésie, quelque 10 000 visiteurs étrangers et 100 000 touristes indonésiens sont venus dans plusieurs régions du pays, selon des responsables de l'industrie du tourisme.

Les hôtels dans les endroits offrant les meilleures vues affichent complet depuis des semaines, notamment à Ternate, dans l'archipel des Moluques (est). Des bateaux ont été mis à disposition pour héberger des touristes. D'autres logent chez l'habitant, comme le touriste français Arnaud Fischer, un «chasseur d'éclipses» venu passer des vacances en Indonésie pour l'occasion.

Les touristes dans l'ouest du pays étaient les premiers à voir l'éclipse totale, qui a duré environ deux minutes quand la Lune s'est alignée sur le Soleil.

«C'était spectaculaire! C'est absolument magnifique!», a raconté à l'AFP Danel Orange, une touriste américain, qui a observé l'éclipse à Bangka Belitung, un archipel à l'est de Sumatra, en mer de Java.

«Il y a beaucoup de monde ici, et quand l'éclipse était totale, tous ont poussé des hourras, j'avais la chair de poule», a-t-il dit.

Le ciel était dans l'ensemble dégagé dans les lieux les plus prisés, tandis que des nuages ont en partie gâché le spectacle à certains endroits.

«Année très particulière»

Des scientifiques, notamment quatre experts américains de la Nasa, étaient aux Moluques, archipel de l'est de l'Indonésie où la durée de l'éclipse totale est la plus longue.

«C'est une année très particulière, car nous avons ce phénomène naturel -- une attraction touristique créée par Dieu, nous avons beaucoup de chance», a déclaré à l'AFP une responsable du ministère du Tourisme, I Gde Pitana.

Des dirigeants d'institutions islamiques du pays musulman le plus peuplé du monde ont appelé les croyants à réciter des prières dédiées à l'éclipse.

«Notre prophète Mahomet a dit que la prière signifiait la grandeur d'Allah, qui a créé ce phénomène merveilleux», a déclaré Ma'ruf Amin, directeur du Conseil des oulémas, la plus haute instance religieuse d'Indonésie.

En revanche, des membres de tribus indonésiennes -- jusqu'à 70 millions de personnes sont indigènes dans ce pays de 250 millions d'habitants -- ne voient pas cette éclipse d'un bon oeil.

Des membres de la tribu dayak sur l'île de Bornéo, connus pour leurs tatouages traditionnels, craignent l'éclipse dans la mesure où elle bloque le Soleil, considéré par eux comme la source de vie. Ils devaient procéder à des rites pour faire en sorte que le phénomène ne dure pas trop longtemps.

Cette éclipse solaire totale est la 10e du XXIe siècle. La précédente avait eu lieu le 20 mars 2015, mais était seulement visible depuis des territoires très reculés de la planète: les îles Féroé et le Svalbard, archipel norvégien perdu dans l'Arctique.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer