Lancement réussi vers l'ISS d'une capsule d'Orbital

La version améliorée de Cygnus avec une capacité... (PHOTO AUBREY GEMIGNANI, AFP/NASA)

Agrandir

La version améliorée de Cygnus avec une capacité accrue de 25% acheminera 3,5 tonnes de fret à l'ISS.

PHOTO AUBREY GEMIGNANI, AFP/NASA

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jean-Louis SANTINI
Agence France-Presse
Cap Canaveral

Après trois reports, la capsule non habitée Cygnus de la société Orbital ATK a été lancée avec succès dimanche de Cap Canaveral en Floride, marquant la reprise des vols commerciaux américains pour approvisionner la Station spatiale internationale après deux accidents.

La fusée Atlas V à deux étages de la firme United Launch Alliance, qui transporte Cygnus, s'est arrachée de son pas de tir à 17h44 comme prévu.

La mise sur orbite de la capsule est intervenue 21 minutes plus tard.

Cygnus devait déployer ses deux antennes solaires environ une heure après la séparation du deuxième étage du lanceur pour entamer sa route vers l'ISS, qu'elle atteindra mercredi.

Elle sera alors saisie vers 7h10 par le bras télémanipulateur de la Station manoeuvré par deux des six astronautes de l'équipage, qui l'amarreront sur le module américain Unity.

Le vaisseau Cygnus était cloué au sol depuis l'explosion du lanceur Antares d'Orbital quelques secondes après le décollage en octobre 2014 depuis le centre spatial de Wallops Island sur la côte de Virginie.

La seule autre compagnie privée ayant conclu des contrats avec la Nasa pour approvisionner l'ISS, SpaceX, avait perdu sa fusée Falcon 9 en juin peu après le lancement de Cap Canaveral.

Celle-ci a indiqué qu'elle espérait reprendre ses vols en décembre.

Il s'agit pour Orbital de la quatrième mission d'approvisionnement de la Station.

La version améliorée de Cygnus avec une capacité accrue de 25%, achemine 3,5 tonnes de fret à l'ISS dont de la nourriture, de l'eau, des vêtements pour l'équipage de six astronautes ainsi que des équipements et des matériaux destinés à 250 expériences scientifiques.

L'accident d'Antares a marqué le premier revers du secteur privé américain depuis le début des vols commerciaux vers la Station spatiale pour le compte de la Nasa en 2010.

Pendant cette période d'incapacité d'Orbital et de SpaceX -- dont les contrats se montent respectivement à 1,9 et 1,6 milliard de dollars -- l'équipage de la Station n'a jamais été en danger de manquer de provisions, a assuré l'agence spatiale.

Outre les stocks à bord, des vaisseaux cargo russe et japonais ont livré du fret au début de l'été. Mais le réapprovisionnement de l'ISS devient désormais pressant, avait indiqué plus tôt cette semaine à la presse le responsable de l'ISS, Kirk Shireman.

Sans une autre livraison, les six astronautes de la Station auraient épuisé leurs stocks de nourriture en avril prochain.

Un vaisseau cargo russe Progress est attendu plus tard en décembre.

Mais même avec la livraison de Cygnus et celles prévues en 2016, il faudra un an pour reconstituer les stocks à leur niveau d'avant cette série d'accidents. Un vaisseau de fret russe Progress avait également été perdu au printemps.

Cygnus restera amarrée à l'ISS jusqu'en janvier avant d'être détachée pour revenir plonger dans l'atmosphère où elle sera détruite avec à son bord 1,5 tonne de déchets.

Le lanceur Antares d'Orbital, dont le premier étage a été modifié après l'accident en 2014, ne sera pas prêt à voler avant le milieu de 2016 du centre spatial de Wallops Island en Virginie.

Un second vol de Cygnus à bord d'une fusée Atlas V est prévu au printemps prochain de Cap Canaveral (Floride). Il s'agit également pour Atlas V de la première mission de lancement d'un engin à destination de l'ISS.

Atlas V a lancé des centaines de satellites, surtout pour le Pentagone sans aucun incident.

Selon les conclusions du rapport d'enquête de la Nasa, la perte d'Antares en octobre 2014 a probablement résulté d'une explosion d'une turbo-pompe dans l'un des deux moteurs russes de la fusée.

Orbital ATK a conclu au début de cette année un contrat d'environ un milliard de dollars avec la société publique russe Energia pour la fourniture de 60 moteurs RD-181 destinés à équiper le nouveau premier étage d'Antares.

Orbital ATK, qui s'appelait Orbital Sciences au moment de l'accident de sa fusée Antares, a fusionné depuis avec le constructeur de fusée Alliant Techsystems (ATK).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer