Pluton et cinq de ses voisines «dansent» ensemble, dit une étude

Tous ces corps célestes semblent donc danser au... (Photo NASA/JPL/Mark Showalter, SETI Institute, AP)

Agrandir

Tous ces corps célestes semblent donc danser au même rythme, mais pas tout à fait de la même façon - ce que la planétologue Heidi Hammel a comparé à un concert du groupe The Grateful Dead.

Photo NASA/JPL/Mark Showalter, SETI Institute, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
WASHINGTON

Une danse étrange se déroule aux confins du système solaire entre Pluton et cinq de ses voisines, révèle une nouvelle étude.

Des images prises par le télescope spatial Hubble de Pluton, de sa plus grande lune Charon et de quatre lunes plus petites - Styx, Nix, Hydre et Kerbéros - montrent qu'elles sont engagées dans une valse sans pareil.

Dans un premier temps, Pluton et Charon sont verrouillées ensemble, comme des haltères reliés par une tige. Il s'agit du seul système planétaire binaire du système solaire - même si, techniquement, ni une ni l'autre n'a officiellement le titre de planète.

Les quatre autres petites lunes sont en orbite autour du duo Pluton-Charon, par qui elles sont soient repoussées, soient attirées.

Pour rendre les choses encore plus étranges, ces quatre lunes orbitent Pluton-Charon avec un rythme très précis, tout en interagissant aussi les unes avec les autres.

Tous ces corps célestes semblent donc danser au même rythme, mais pas tout à fait de la même façon - ce que la planétologue Heidi Hammel a comparé à un concert du groupe The Grateful Dead.

Une sonde de 700 millions $ US de l'agence spatiale américaine, New Horizons, doit arriver dans le voisinage de Pluton à la mi-juillet, au terme d'un périple de neuf ans et 4,8 milliards de kilomètres.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer