Des sources thermales souterraines sur un satellite de Saturne?

Une nouvelle étude laisse croire que des sources d'eau chaude se retrouvent... (Photo d'archives)

Agrandir

Photo d'archives

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
LOS ANGELES

Une nouvelle étude laisse croire que des sources d'eau chaude se retrouvent sous la surface glacée d'un petit satellite de la planète Saturne.

Cela ferait du satellite Enceladus la seule autre entité dans le système solaire à part la Terre où l'eau chaude et les pierres interagissent sous terre.

Cette activité ferait de la lune de Saturne un endroit encore plus attrayant dans la recherche de vie microbienne. Sur Terre, les scientifiques ont découvert des formes de vie étranges vivant dans les bouches hydrothermales dans les fonds océans où il n'y a pas de rayons de soleil.

L'étude émane de la sonde Cassini, lancée en 1997 pour entrer dans l'orbite de Saturne, un projet commun de la NASA et de l'Agence spatiale européenne (ESA).

Le groupe mené par Sean Hsu, de l'Université du Colorado, a utilisé les observations et la modélisation informatique pour montrer qu'une formation géante de gaz et de glace, découverte précédemment, est liée à l'activité des fonds marins du satellite.

Les conclusions ont été publiées, mercredi, sur le site du journal Nature.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer