La capsule Dragon amarrée à la Station spatiale internationale

Le décollage de la fusée Falcon qui a... (PHOTO ASSOCIATED PRESS)

Agrandir

Le décollage de la fusée Falcon qui a transporté la capsule Dragon devait avoir lieu le 6 janvier, mais le compte à rebours avait été interrompu avec un peu plus d'une minute à faire. Il a été repris avec succès, samedi.

PHOTO ASSOCIATED PRESS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Cap Canaveral

La capsule Dragon, de la société privée américaine SpaceX, s'est amarrée lundi à la Station spatiale internationale (ISS), à laquelle elle va livrer des approvisionnements et du matériel d'expérience scientifique, a indiqué la NASA.

Le vaisseau a été saisi par le bras piloté par le commandant de bord de la Station, l'Américain Barry Wilmore, à 5h54 soit une vingtaine de minutes plus tôt que prévu, a précisé le commentateur de la télévision de la NASA qui retransmettait en direct les images de la manoeuvre.

L'amarrage proprement dit a eu lieu sur le module américain Harmony à 8h54.

SpaceX avait lancé Dragon samedi matin avec sa fusée Falcon 9 depuis la base aérienne de Cap Canaveral en Floride et tenté pour la première fois, mais sans succès, de récupérer le premier étage du lanceur en le faisant atterrir sur une barge dans l'Atlantique.

La firme de Californie travaille depuis deux ans au développement de technologies permettant de récupérer le premier étage afin de fortement réduire les coûts de mise sur orbite ce qui bouleverserait le secteur du lancement dans lequel SpaceX est en concurrence notamment avec l'Européen Arianespace.

Ce vol de Dragon faisait aussi l'objet d'une attention toute particulière après l'explosion en octobre, peu après son lancement, de la fusée Antares de la firme Orbital Sciences pour une mission de fret vers l'ISS. Orbital et SpaceX sont les deux seules sociétés privées avec lesquelles la NASA a conclu des contrats d'approvisionnement de l'ISS.

Dragon livre 2,2 tonnes de fret à l'ISS, dont des provisions pour les six membres d'équipage, des matériels et des équipements d'expériences scientifiques, une caméra IMAX ainsi que des pièces de rechange.

Il s'agit de la cinquième mission de ravitaillement de la Station effectuée par SpaceX pour le compte de l'agence spatiale américaine (NASA), sur les 12 prévues dans le cadre d'un contrat de 1,6 milliard de dollars.

Parmi les expériences scientifiques acheminées par Dragon figure notamment un instrument pour mesurer la distribution des nuages dans l'atmosphère (Cloud Aerosol Transport System instrument) ou CATS. Cet instrument qui détectera aussi les fines particules en suspension dans l'atmosphère sera installé à l'extérieur de l'ISS. Il pourra potentiellement détecter des indications importantes du changement climatique et aider dans les prévisions météorologiques.

Dragon apporte également des matériels devant servir à plusieurs expériences de biologie en microgravité, et notamment pour produire des protéines dans le cadre d'une recherche sur une cause possible de la maladie d'Alzheimer, précise la NASA.

La capsule Dragon restera amarrée à l'avant-poste orbital un peu plus d'un mois avant de revenir sur terre chargée des expériences scientifiques menées dans l'ISS et aussi de déchets.

La capsule se posera en douceur dans le Pacifique au large de la Californie.

Dragon avait été le premier vaisseau spatial privé à s'amarrer à l'avant-poste orbital en 2012. C'est également la seule capsule capable de rapporter du fret sur Terre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer