Un trou noir géant au centre d'une galaxie naine

Un trou noir... (Photo M. KORNMESSER, Archives AFP)

Agrandir

Un trou noir

Photo M. KORNMESSER, Archives AFP

Agence France-Presse
PARIS

Un trou noir supermassif, doté d'une masse équivalente à 21 millions de fois celle de notre Soleil, a été découvert au centre d'une galaxie naine ultra-compacte appelée M60-UCD1, rapporte mercredi une équipe internationale d'astronomes dans la revue Nature.

«C'est l'objet le plus petit et le plus brillant connu à avoir un trou noir supermassif», a déclaré Anil Seth, auteur principal de l'étude.

Cette découverte laisse à penser que beaucoup d'autres galaxies naines ultra-compactes peuvent aussi renfermer des trous noirs supermassifs, qui seraient ainsi plus fréquents qu'on ne le pensait.

Les trous noirs supermassifs ont une masse supérieure à un million de fois celle de notre Soleil.

Le trou noir découvert au centre de la galaxie M60-UCD1 grâce à l'observatoire astronomique Gemini et au télescope spatial Hubble, a une masse équivalente à 21 millions de masses solaires. Elle représente 15% de la masse totale de la galaxie qui l'abrite (140 millions de fois celle du Soleil).

Par comparaison, le trou noir supermassif au centre de notre galaxie, la Voie Lactée, a une masse cinq fois moindre, équivalent à 4 millions de fois celle du Soleil. Soit moins de 0,01% seulement de la masse totale de la Voie Lactée, estimée à 50 milliards de fois celle du Soleil.

Des trous noirs supermassifs ont déjà été découverts dans d'autres galaxies naines. «Cependant M60-UCD1 sort clairement du rang - elle est bien plus compacte et son trou noir est bien plus massif», souligne Amy Reines, de l'Université du Michigan (États-Unis), dans un éditorial également publié par Nature.

Les astronomes proposent un scénario pour expliquer leur découverte étonnante.

Ils pensent que la galaxie naine M60-UCD1, située dans la constellation de la Vierge, à quelque 54 millions d'années-lumière de la Terre, a pu être une galaxie bien plus massive, «avec peut-être 10 milliards d'étoiles», et un trou noir en proportion. Mais elle aurait été dépouillée de toutes ses étoiles excentrées par une galaxie très proche, encore plus massive, M60.

«C'était peut-être il y a 10 milliards d'années. Nous ne savons pas», a déclaré Anil Seth.

Le trou noir supermassif qu'abrite M60 est lui «un monstre», dont la masse est équivalente à 4,5 milliards de fois celle du Soleil.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer