Le cargo européen ATV-5 sera lancé le 24 juillet vers l'ISS

Le premier ATV (Automated Transfer Vehicle), baptisé Jules... (Photo: Archives AFP)

Agrandir

Le premier ATV (Automated Transfer Vehicle), baptisé Jules Verne, était resté amarré plus de cinq mois à l'ISS en 2008 avant de se désintégrer comme prévu lors de sa rentrée dans l'atmosphère.

Photo: Archives AFP

Agence France-Presse
Paris

Le cargo automatique européen ATV-5, qui doit ravitailler la Station spatiale internationale (ISS), sera lancé le 24 juillet depuis Kourou (Guyane française) par une fusée Ariane, a annoncé jeudi la société Arianespace.

Baptisé «Georges Lemaître» en mémoire du physicien belge père de la théorie du Big Bang, ce cargo est le cinquième et dernier de la série des ATV (pour «automated transfer vehicle») prévus comme contribution de l'Agence spatiale européenne (ESA) à l'ISS.

Gros comme un autobus à impériale et pesant plus de 20 tonnes au décollage, le petit dernier des ATV sera mis en orbite par un lanceur Ariane 5 le 24 juillet à 22h41 heure de Kourou (21h30 heure de l'Est).

Le cargo de l'espace livrera à la station spatiale plus de 2600 kg de marchandises sèches, dont la plupart ont déjà été chargées à bord depuis mars dernier. Seuls quatre casiers sont laissés vides à proximité du sas pour être remplis quelques jours seulement avant le lancement, précise le CNES, l'agence spatiale française.

L'ATV-5 emportera en outre près de 850 litres d'eau potable et trois tonnes de carburant. Car après avoir transféré sa cargaison, il contribuera à rehausser l'orbite de l'ISS à l'aide de ses moteurs. Sans ces manoeuvres de rehaussement, la station spatiale, qui évolue entre 350 et 400 km d'altitude, finirait par retomber sur la Terre.

À la fin de sa mission de cinq à six mois, le cargo sera rempli de tous les déchets (non dangereux) produits à bord. Il se séparera de l'ISS et plongera vers l'atmosphère terrestre où il se consumera avec tout ce qu'il transporte.

Avec la fin des ATV, dont les techniques de navigation et d'arrimage automatiques vont inspirer d'autres véhicules spatiaux, l'ISS sera ravitaillée par des vaisseaux russes Progress et des cargos opérés par des firmes privées américaines sous contrat avec la Nasa.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer