William Shatner parlera à Chris Hadfield dans l'espace

William Shatner... (PHOTO LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

William Shatner

PHOTO LA PRESSE CANADIENNE

Partager

La Presse Canadienne
Longueuil

William Shatner retournera bientôt dans l'espace, mais, cette fois, il ne s'agira pas d'un plateau de tournage.

L'interprète du capitaine James T. Kirk dans la série Star Trek n'utilisera donc pas un téléporteur: il discutera plutôt avec un astronaute par téléphone.

Jeudi, l'acteur d'origine montréalaise discutera via ce bon vieux téléphone avec l'astronaute canadien Chris Hadfield, qui se trouve actuellement à bord de la Station spatiale internationale.

M. Hadfield sera également visible par connexion vidéo, qui sera retransmise sur le site internet de l'Agence spatiale canadienne (ASC).

Le proverbial canal de communication a été ouvert le mois dernier, alors que les deux hommes ont eu un bref échange sur Twitter.

En utilisant son meilleur vocabulaire de «trekkie», M. Hadfield a confirmé au capitaine de vaisseau spatial qu'il se trouvait en «orbite standard», et qu'il avait détecté des signes de vie à la surface.

L'ASC a par la suite communiqué avec M. Shatner et invité l'acteur de 81 ans à participer à une discussion plus longue.

Les deux hommes discuteront pendant 10 minutes jeudi matin, à partir de Los Angeles, où se trouvera M. Shatner. La conversation sera transmise à cette adresse.

Depuis son arrivée en orbite, M. Hadfield, qui participe à une mission de cinq mois, a envoyé des photos de la Terre sur une base quotidienne, et a fait l'objet d'une forte attention en ligne.

Alors qu'il continue d'envoyer des gazouillis sur Twitter, tout en orbitant autour de la planète à toutes les 92 minutes, M. Hadfield a atteint le total de 300 000 abonnés Twitter, dépassant même le premier ministre Stephen Harper.

À la mi-mars, soit à peu près au milieu de sa mission, l'homme originaire de Sarnia, en Ontario, deviendra le premier Canadien à commander la Station spatiale internationale, un gigantesque laboratoire orbital.

Sur Terre, pendant ce temps, un président intérimaire a été nommé à l'ASC pour remplacer Steve MacLean, qui a quitté ses fonctions le 1er février. Des analystes de l'industrie estiment que son départ avant la fin de son mandat pourrait être lié à un manque de leadership d'Ottawa en matière d'aérospatiale.

Gilles Leclerc est devenu président intérimaire lundi. Il était jusqu'ici directeur de l'exploration spatiale.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer