Un autre robot sera lancé vers Mars en 2020

La mission de 2020 représentera une nouvelle étape... (Photo AFP)

Agrandir

La mission de 2020 représentera une nouvelle étape pour répondre au défi du président Barack Obama d'envoyer des humains sur la Planète Rouge dans les années 2030, a souligné M. Bolden.

Photo AFP

Partager

Agence France-Presse
Washington

La Nasa a annoncé mardi son intention de lancer un nouveau robot d'exploration scientifique sur Mars en 2020 avec des objectifs qui restent encore à définir.

«L'administration Obama est engagée à mener une sérieuse exploration de Mars et avec cette prochaine mission nous nous assurons que l'Amérique reste le leader mondial de l'exploration de la Planète Rouge», a déclaré Charles Bolden, le patron de la Nasa dans un communiqué.

Cette annonce intervient quelques mois après que la Nasa a dévoilé son projet d'envoyer en 2016 le robot InSight sur Mars pour déterminer comment s'est formée la planète et déterminer si elle a un noyau solide ou liquide comme la Terre.

La Nasa doit aussi envoyer une sonde baptisée Maven en 2013 destinée à se mettre sur orbite de Mars pour étudier la haute atmosphère martienne.

La mission de 2020 représentera une nouvelle étape pour répondre au défi du président Barack Obama d'envoyer des humains sur la Planète Rouge dans les années 2030, a souligné M. Bolden.

Le développement et la conception de ce futur robot seront basés sur Curiosity. La Nasa compte ainsi réduire les coûts et les risques d'erreur. La Nasa précise qu«une équipe scientifique doit être formée qui sera chargée d'établir les objectifs scientifiques de la mission».

Curiosity, un engin d'une tonne à six roues de 2,5 milliards de dollars, le plus lourd et le plus sophistiqué jamais envoyé sur Mars, s'est posé à l'équateur martien dans le cratère de Gale le 6 août dernier pour une mission de deux ans. Le principal objectif est de déterminer si la planète a été propice dans le passé à la vie microbienne.

La mission de 2020 est compatible avec le projet de budget sur cinq ans de la Maison-Blanche pour l'année fiscale 2013 mais dépend encore de l'allocation des fonds par le Congrès.

L'administration américaine avait mis fin en février 2012 à son partenariat d'exploration robotique de Mars avec les Européens en raison de contraintes budgétaires et avait alors semé la consternation dans les milieux scientifiques américains.

Le projet ExoMars de 2016 et 2018 développé par l'Agence spatiale européenne (ESA) prévoit l'envoi d'un orbiteur, d'un atterrisseur et d'un robot vers Mars. C'est désormais la Russie qui est engagée avec l'Europe dans ce projet.

Outre Curiosity, le robot Opportunity, continue à explorer Mars depuis 2004. Son jumeau Spirit a cessé de fonctionner en 2010.

La Nasa a également deux orbiteurs en service autour de Mars.

Les États-Unis sont le seul pays à avoir exploré le sol de la planète rouge et à poursuivre cette exploration.

Les deux premiers robots américains Viking 1 et 2 s'étaient posés sur Mars en 1976.

L'URSS avait été le premier pays à poser une sonde, Mars 3, sur Mars en 1971 mais celle-ci n'avait fonctionné que 20 secondes.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer