Voyager 1 dans l'ultime zone avant de sortir du système solaire

Le programme d'exploration Voyager a pour objectif l'étude... (Illustration fournie par la NASA)

Agrandir

Le programme d'exploration Voyager a pour objectif l'étude des planètes extérieures au Système solaire.

Illustration fournie par la NASA

Partager

Agence France-Presse
Washington

La sonde américaine Voyager 1 se trouverait dans l'ultime zone avant sa sortie du système solaire pour devenir le premier engin de fabrication humaine à sillonner l'espace interstellaire, a indiqué lundi la NASA.

Voyager est entrée dans une nouvelle région des confins du système solaire qui fait interface avec l'espace inter-sidéral, indiquent les instruments à bord de la sonde lancée en 1977 et qui se trouve à 18,5 milliards de kilomètres du soleil.

C'est comme une autoroute magnétique par où les particules à haute énergie venant de l'espace interstellaire entrent dans le système solaire et celles à basse énergie provenant de ce dernier s'en échappent, ont expliqué les scientifiques responsables de cette mission lors d'une conférence de presse téléphonique.

«Nous pensons qu'il s'agit de la dernière étape du périple de Voyager 1 avant d'entrer dans l'espace interstellaire», a dit Edward Stone, le responsable du projet à l'Institut de technologie de Californie (Caltec) à Pasadena (Californie, ouest).

«Selon nos estimations, Voyager 1 pourrait sortir du système solaire d'ici deux mois ou deux ans au plus», a-t-il ajouté soulignant que l'équipe ne s'attendait pas à ce que l'engin traverse une telle zone avant sa sortie.

«Mais avec Voyager nous nous attendons toujours à l'inattendu», a relevé Edward Stone.

Les deux Voyagers qui ont été lancées en 1977, à un mois d'intervalle, sont toutes deux encore en bon état de fonctionnement. Voyager 2 se trouve actuellement à 15 milliards de km du soleil.

Le programme d'exploration Voyager avait pour objectif l'étude des planètes extérieures au Système solaire.

Voyager 1 et 2 ont survolé Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune ainsi que 48 de leurs lunes.

Les données recueillies par les neuf instruments à bord de chacune des sondes en font la mission d'exploration du Système solaire la plus fructueuse scientifiquement de toute l'histoire spatiale.

Les deux Voyager ont révélé un grand nombre de détails sur les anneaux de Saturne et permis de découvrir les anneaux de Jupiter.

Elles ont aussi transmis les premières images précises des anneaux d'Uranus et de Neptune. Elles ont en outre fait la découverte de 33 nouvelles lunes et révélé l'activité volcanique de Io et la structure étrange d'Europe, deux lunes de Jupiter.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer