Plusieurs rituels attendent Guy Laliberté

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Guy Laliberté dans l'espace
Guy Laliberté dans l'espace

Suivez l'aventure de Guy Laliberté dans l'espace. »

Guy  Laliberté s'envolera vers la Station spatiale... (Photo: AP)

Agrandir

Guy Laliberté s'envolera vers la Station spatiale internationale mercredi.

Photo: AP

Associated Press
Moscou

Le lancement, mercredi, de la fusée russe qui emmènera Guy Laliberté vers la Station spatiale internationale sera précédé de plusieurs rituels qui datent dans certains cas des premiers pas soviétiques dans l'espace dans les années 1960.

Les activités des cosmonautes pendant les jours qui précèdent le lancement sont étroitement encadrées. Ces rituels porteraient chance aux lancements effectués depuis Baïkonour, au Kazakhstan, le siège du plus vieux programme de vol spatial habité du monde.

Ainsi, avant de quitter Baïkonour, les voyageurs de l'espace iront déposer des oeillets rouges au pied des monuments érigés à la mémoire des premiers cosmonautes soviétiques, avant de passer au bureau de Youri Gagarine, le premier homme dans l'espace, signer le registre des visiteurs.

Les cosmonautes arriveront ensuite à l'hôtel Kosmonavt à bord de différents avions et sans leurs conjoint(e)s. Ils déambuleront le long d'une allée bordée d'arbres plantés par tous les cosmonautes qui sont rentrés sains et saufs de l'espace.

La nuit précédant le lancement, les cosmonautes regarderont le film The White Sun of the Desert, une comédie tournée en 1969 qui raconte l'histoire d'un soldat russe qui doit combattre en Asie centrale. Mardi, M. Laliberté et ses compagnons se sont présentés aux journalistes vêtus de chandails à l'effigie des personnages du film.

Toujours avant le décollage, les cosmonautes siroteront du champagne et apposeront leur signature sur la porte de leur chambre d'hôtel. Ils prendront ensuite place à bord d'un minibus en direction du pas de tir tout en écoutant la chanson Grass Near Home, un succès rock enregistré en 2003 par le groupe russe The Earthlings (Les Terriens).

Une fois descendus de l'autobus, les cosmonautes iront uriner sur sa roue arrière droite. Cette tradition remonterait à Youri Gagarine lui-même, qui n'aurait pas voulu risquer de souiller sa combinaison spatiale au moment du décollage.

Des prêtres orthodoxes russes béniront la fusée avant le lancement. Puis, 30 minutes avant le décollage, alors que l'équipage est à bord, les substituts des cosmonautes seront aspergés de vodka en compagnie des journalistes dans une petite cafétéria près du pas de tir.

Les cosmonautes sont accompagnés d'une mascotte, «Boris», qui est attachée devant leurs yeux. Quand la peluche commence à flotter, ils savent qu'ils sont en état d'apesanteur.

Après l'atterrissage au Kazakhstan, les cosmonautes autographieront leur capsule spatiale - calcinée par la rentrée dans l'atmosphère - et boiront une bouteille de vodka cachée à bord pour l'occasion. De retour à Baïkonour, ils iront planter leur arbre près de l'hôtel Kosmonavt.

Puis, de retour à Moscou, ils se rendront une dernière fois au monument de Gagarine avant d'aller visiter l'église du Prince Saint Daniil de Moscou, où ils embrasseront les reliques du saint.

 

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer