Nouvelle marée noire au Koweït

Cette nouvelle marée noire s'étend sur une longueur... (Photo AP)

Agrandir

Cette nouvelle marée noire s'étend sur une longueur de 1,6 km.

Photo AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Koweït

Les autorités koweïtiennes ont fait état mardi d'une nouvelle nappe de pétrole au large de ce pays du Golfe, quelques jours après avoir annoncé que le gros d'une première marée noire, près d'un gisement offshore, avait été nettoyé.

La nouvelle nappe a été signalée au large de la capitale, à une soixantaine de km au nord de la première, a indiqué sur Twitter cheikh Talal Khaled Al-Sabah, porte-parole du conglomérat public Kuwait Petroleum Corp (KPC).

L'Autorité publique koweïtienne de l'environnement a pour sa part affirmé que cette deuxième marée noire s'étendait sur une longueur de 1,6 km, précisant que des mesures étaient prises pour la contenir.

Le groupe privé Kuwait Green Line a lui fait état mardi de l'existence de nouvelles nappes de pétrole, soulignant que la marée noire s'étendait.

La semaine dernière, une marée noire avait frappé la côté sud du Koweït près du complexe pétrolier de Ras al-Zour, à proximité du champ offshore d'Al-Khafji, opéré conjointement par le Koweït et l'Arabie saoudite dans les eaux du Golfe.

Le porte-parole de la KPC avait indiqué dimanche que des équipes spécialisées avaient réussi à contenir et nettoyer le gros de cette marée noire.

Des mesures de précaution ont été prises dans le secteur d'Al-Zour où un énorme complexe pétrolier de 30 milliards de dollars (25 mds EUR), comptant notamment une raffinerie d'une capacité de production de 615 000 barils par jour, est en construction.

Le secteur abrite également une centrale électrique et une usine de dessalement, qui, selon les autorités n'ont pas été touchées.

La cause de la fuite de pétrole n'a pas été communiquée de source officielle mais des médias locaux avaient indiqué dimanche qu'elle provenait, selon des experts, d'un vieil oléoduc sous-marin du champ d'Al-Khafji (50 km de long).

Selon ces experts, environ 35 000 barils de brut ont pu s'échapper au large de Ras al-Zour.

L'Arabie saoudite et Bahreïn ont indiqué que cette marée noire n'avait pas atteint leurs eaux territoriales.

Des équipes de la Saudi Arabian Chevron, qui exploite une partie du gisement de d'Al-Khafji, et d'un organisme saoudien spécialisé se sont jointes aux opérations de nettoyage, selon la KPC.

Membre de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), le Koweït produit quelque 2,7 millions de baril de pétrole par jour dont il tire 85% de ses revenus.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer