Afghanistan: un responsable d'Al-Qaïda tué par une frappe américaine

Qari Yasin, un Pakistanais membre d'Al-Qaïda, a été... (PHOTO AP)

Agrandir

Qari Yasin, un Pakistanais membre d'Al-Qaïda, a été tué par une frappe de drone.

PHOTO AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

Un responsable d'Al-Qaïda, le Pakistanais Qari Yasin, auquel a été attribué notamment l'attentat contre l'hôtel Marriott d'Islamabad, a été tué le 19 mars par une frappe de drone américain en Afghanistan, a annoncé samedi le secrétaire américain à la Défense Jim Mattis.

Qari Yasin... (Image tirée d'une vidéo) - image 1.0

Agrandir

Qari Yasin

Image tirée d'une vidéo

Qari Yasin, originaire de la province du Baloutchistan, dans le sud-ouest du Pakistan, selon le Pentagone, mais du Pendjab selon des documents pakistanais, était accusé de nombreux attentats commis au Pakistan.

Il était en particulier accusé d'avoir organisé l'attentat du 20 septembre 2008 contre l'hôtel Marriott d'Islamabad, qui avait fait des dizaines de morts, dont deux militaires américains.

On attribue aussi à Qari Yasin la responsabilité d'une attaque commise en 2009 contre un autocar qui transportait l'équipe de cricket du Sri Lanka à Lahore, dans l'est du Pakistan, dans laquelle six policiers pakistanais et deux civils avaient été tués. Six membres de l'équipe avaient été blessés.

«La mort de Qari Yasin est une preuve que les terroristes qui défigurent l'islam et visent délibérément des innocents n'échappent pas à la justice», a déclaré M. Mattis dans son communiqué.

Le Pentagone a indiqué dans un communiqué que Qari Yasin avait été tué par une frappe américaine dans la province de Paktika, située dans l'est de l'Afghanistan et frontalière du Pakistan.

Yasin était membre du mouvement des taliban du Pakistan, le Tehrik-e-Taliban.

D'après la liste des hommes les plus recherchés du Pakistan, il aurait également été derrière la tentative d'assassinat manqué de l'ancien président Pervez Musharraf en 2003 et de l'ex-premier ministre Shaukat Aziz en 2004.

«Il a été une figure clé et un des rares chefs non-pachtounes des talibans du Pakistan», a déclaré Amir Rana, analyste spécialisé dans la sécurité, ajoutant que Yasin était devenu inactif ces dernières années après avoir fui en Afghanistan.

Le Pakistan et l'Afghanistan s'accusent mutuellement de la responsabilité des attentats sur leur sol.

Yasin, qui était connu sous plusieurs alias, dont celui de Ustad Aslam, est le dernier en date des chefs rebelles pakistanais tués en Afghanistan, comme Qari Saifullah Akhtar, ancien cadre très proche du Mollah Omar, mort dans des combats avec les forces afghanes en janvier.

Les talibans ont enregistré une nouvelle avancée jeudi en Afghanistan en capturant Sangin, un district-clé de la province du Helmand (sud), avant même le lancement officiel de leur offensive de printemps.

Les troupes américaines et britanniques ont subi de lourdes pertes à Sangin avant d'en transférer le contrôle aux forces du gouvernement afghan.

La province du Helmand a peu à peu échappé au contrôle gouvernemental, et est aujourd'hui considérée comme majoritairement aux mains des rebelles.

Le Pentagone a annoncé cet hiver le déploiement de 300 Marines dans le cadre de l'Opération de l'OTAN Resolute Support. Ce sera leur premier retour en Afghanistan depuis leur retrait en 2014.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer