Pour la Maison-Blanche, le raid au Yémen fut «un succès»

Après le raid, un responsable yéménite avait avancé... (ARCHIVES AP)

Agrandir

Après le raid, un responsable yéménite avait avancé un bilan de 41 membres d'Al-Qaïda tués, ainsi que huit femmes et huit enfants.

ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

La Maison-Blanche estime que le raid mené dimanche contre Al-Qaïda au Yémen, qui a provoqué des victimes civiles et la mort d'un soldat américain, avait été «un succès».

«Je pense que l'opération a été, à tous égards, un succès», a déclaré Sean Spicer, porte-parole du président Trump, évoquant les «pertes de vie en Amérique» qu'auraient pu provoquer certains des individus visés.

Soulignant toutefois par la suite qu'il était «difficile d'utiliser le mot «succès»» quand un soldat américain avait perdu la vie, il a rendu hommage à ce dernier «qui voulait servir car il connaissait le genre de menaces que ces individus font peser sur notre pays».

M. Spicer n'a pas évoqué les victimes civiles lors de cette première opération militaire d'envergure autorisée par Donald Trump, qui a promis d'intensifier la lutte contre le «radicalisme islamique».

Ce dernier s'est rendu mercredi sur la base aérienne de Dover dans le Delaware pour accueillir la dépouille de William «Ryan» Owens, 36 ans, le commando américain tué dans l'opération.

Le commandement des forces armées américaines au Moyen-Orient a reconnu qu'une opération terrestre de ses forces spéciales dans le centre du Yémen avait «probablement» tué des civils, dont des enfants.

Après le raid, un responsable yéménite avait avancé un bilan de 41 membres d'Al-Qaïda tués, ainsi que huit femmes et huit enfants.

Le Pentagone avait noté lundi que plusieurs femmes jihadistes participant aux combats contre les soldats américains avaient été tuées.

L'International Crisis Group, organisation indépendante qui analyse les conflits à travers le monde, a affirmé de son côté que l'opération avait tué «de nombreux civils, dont au moins 10 femmes et enfants».

L'organisation Human Rights Watch (HRW) a estimé que l'armée américaine devrait procéder à une enquête complète sur les pertes civiles et indemniser les familles des civils tués ou blessés «à tort».




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer