Israël n'était pas préparé à la menace des tunnels de Gaza en 2014

Ces tunnels servant à l'infiltration en Israël avaient... (ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Ces tunnels servant à l'infiltration en Israël avaient été l'une des armes les plus efficaces des combattants palestiniens pendant la guerre de juillet-août 2014.

ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Jérusalem

Une enquête interne de l'armée israélienne affirme que l'État hébreu n'était pas préparé à la menace des tunnels utilisés par le Hamas dans la bande de Gaza lors du conflit de l'été 2014, ont rapporté des médias mardi.

Ces conclusions vont dans le sens des allégations d'opposants au premier ministre Benyamin Nétanyahou qui lui reprochaient de ne pas avoir pris en compte la menace réelle des tunnels pendant cette guerre.

Ces tunnels servant à l'infiltration en Israël avaient été l'une des armes les plus efficaces des combattants palestiniens pendant la guerre de juillet-août 2014.

Citant des extraits du rapport d'enquête de l'armée qui n'ont pas été rendus publics, les médias affirmaient mardi que l'armée israélienne n'avait pas été préparée à cette menace.

«La menace des tunnels était connue des officiers à la veille de l'opération mais pas sa puissance ni ses capacités», affirme ce rapport, selon la radio militaire.

«Le commandement ennemi et ses capacités de tirer des roquettes sur Israël sont restés intacts jusqu'au dernier jour de l'opération alors que le nombre de victimes du Hamas était inférieur à ce qu'on aurait pu attendre vu la force de feu engagée», ajoute le rapport.

De son côté, l'armé a assuré que «les conclusions de l'enquête sur l'opération Bordure protectrice ont été prises en compte et (que) les changements nécessaires ont été effectués».

«La guerre souterraine est un des principaux défis de l'armée et a été placée au sommet de nos priorités», poursuit le communiqué.

La guerre de l'été 2014 entre Israël d'une part et le Hamas islamiste et ses alliés d'autre part a été la plus longue et la plus dévastatrice des trois guerres dans la bande de Gaza depuis 2008.

Elle a tué 2251 personnes côté palestinien, dont 551 enfants, selon l'ONU. Côté israélien, elle a fait 73 morts, dont 67 soldats, et environ 1600 blessés.

Israéliens et Palestiniens s'accusent mutuellement de crimes de guerre, Israël pour avoir fait un usage disproportionné et aveugle de la force, le Hamas pour avoir lancé des roquettes sur les populations civiles et s'être servi des civils de Gaza comme boucliers humains.

Ce rapport n'est pas le premier à dénoncer un manque de préparation de l'armée israélienne sur la question des tunnels.

En mai, la presse avait cité des extraits du rapport du contrôleur de l'État qui montrait du doigt de sérieux manquements dans la préparation de l'armée, en particulier face à la menace des tunnels.

Benyamin Nétanyahou, qui est sur la sellette dans cette affaire, avait été défendu par des proches dénonçant un rapport «pas sérieux» et «puant la politique politicienne».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer