Israël: ouverture d'une enquête sur la mort d'une ado palestinienne

Le corps de l'adolescente abattue par un policier... (Photo MENAHEM KAHANA, AFP)

Agrandir

Le corps de l'adolescente abattue par un policier israélien après avoir poignardé un homme est emmené, le 23 novembre dernier, à Jérusalem.

Photo MENAHEM KAHANA, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Josef Federman
Associated Press
Jérusalem

Les autorités israéliennes ont annoncé, dimanche, l'ouverture d'une enquête sur les agissements du policier qui a abattu une adolescente palestinienne de 16 ans durant une attaque au couteau à Jérusalem le mois dernier.

Dans un communiqué, le ministère de la Justice affirme qu'il tente de déterminer si le policier a fait usage d'une force excessive en tentant d'empêcher une attaque au couteau perpétrée par deux adolescentes palestiniennes.

Lors de cet incident survenu le 23 novembre, la jeune fille de 16 ans, de même que sa complice de 14 ans, ont poignardé un homme de 70 ans avec des ciseaux avant d'être atteintes par les tirs de la police.

Le procureur général d'Israël a réclamé une enquête sur les allégations voulant que le policier ait tiré sur l'adolescente de 16 ans alors qu'elle était déjà maîtrisée. Lorsqu'il a été interrogé, le policier a affirmé qu'il croyait que la jeune fille représentait toujours une menace, selon le communiqué du ministère de la Justice.

L'incident a été filmé par des caméras de sécurité et les images ont été transmises aux médias. La plus jeune adolescente impliquée dans cette affaire a été blessée.

Force excessive

Les Palestiniens ont accusé les forces de sécurité israéliennes d'avoir fait usage d'une force excessive durant la récente vague de violences. L'annonce de dimanche semble être la première enquête officielle sur les agissements des forces de sécurité durant ces troubles.

Au cours de cette vague de violences de trois mois, 19 Israéliens et un étudiant américain ont été tués dans des attaques palestiniennes, principalement par arme blanche, tandis qu'au moins 112 personnes ont été tuées du côté palestinien, dont 75 personnes considérées comme des assaillants par les autorités israéliennes.

Dans le plus récent incident survenu dimanche, les forces israéliennes ont ouvert le feu sur une jeune femme palestinienne qui aurait tenté de poignarder un piéton en Cisjordanie. L'armée a précisé que la femme avait été transportée dans un hôpital de Jérusalem.

L'incident s'est produit à Hébron, où éclatent régulièrement des violences entre Israéliens et Palestiniens. Plusieurs centaines de colons israéliens résident dans des enclaves hautement sécurisées de la ville, où vivent 270 000 Palestiniens.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer