Un dirigeant d'Al-Qaïda aurait été tué par un drone d'origine inconnue

Un drone de l'armée américaine... (PHOTO MASSOUD HOSSAINI, ARCHIVES AFP)

Agrandir

Un drone de l'armée américaine

PHOTO MASSOUD HOSSAINI, ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Bassem Mroue
Associated Press
BEYROUTH

Un dirigeant important du groupe Al-Qaïda et deux autres combattants auraient été tués par un drone en Syrie, selon des militants, mais on ne sait pas encore s'il s'agit d'une opération de la coalition dirigée par les Américains ou des avions de chasse russes.

L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) a indiqué samedi que Abdul Mohsen Abdallah Ibrahim al-Charekh, un Saoudien mieux connu sous le nom Sanafi al-Nasr, avait été tué jeudi par des frappes aériennes dans le nord de la Syrie, à Dana. Un Saoudien et un Marocain, des membres de la branche locale d'Al-Qaïda, le Front al-Nosra, auraient également péri.

La Russie a lancé une campagne de tirs aériens en Syrie le 30 septembre dernier, mais la coalition des États-Unis est impliquée dans la région contre le Front al-Nosra et le groupe armé État islamique depuis plus d'un an.

Un responsable de l'OSDH Rami Abdurrahman a affirmé qu'il ne savait pas si le chef du groupe extrémiste avait été tué par les tirs de la coalition ou ceux des Russes.

Un représentant américain a indiqué qu'un drone américain avait ciblé le dirigeant extrémiste et l'avait atteint, mais les États-Unis attendaient toujours une confirmation de son décès. Cette source a requis l'anonymat puisqu'elle ne pouvait pas discuter de cette opération.

Des militants djihadistes ont confirmé sur les réseaux sociaux que leur dirigeant avait été ciblé par un drone américain.

L'OSDH, qui dispose d'un réseau d'informateurs sur le terrain en Syrie, a ajouté qu'un commandant égyptien avait réussi à esquiver l'attaque. Les quatre hommes auraient été envoyés en Syrie par le chef d'Al-Qaïda, Ayman al-Zawahri.

Sanafi al-Nasr, le chef présumé des opérations d'Al-Qaïda en Syrie, était l'un des six hommes visés par des sanctions du Conseil de sécurité des Nations unies l'année dernière. Il était 49e sur la liste des 85 militants recherchés par l'Arabie saoudite à l'extérieur de son royaume.

Il y a trois mois, un autre dirigeant d'Al-Qaïda, Muhsin al-Fadhli, a été tué par des tirs américains.

Le porte-parole de l'armée de la Russie, le major-général Igor Konachenkov, a annoncé que les avions russes avaient effectué 36 sorties dans les dernières 24 heures, atteignant 49 cibles au total dans les provinces de Hama, Idleb, Lattaquié, Damas et Alep.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer