Des navires militaires américains se retirent des eaux du Yémen

Sept autres navires de combat américains resteront dans... (Photo AFP)

Agrandir

Sept autres navires de combat américains resteront dans le golfe d'Aden et à proximité du Yémen.

Photo AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
WASHINGTON

Un porte-avions et un navire lance-missiles américains se sont retirés des eaux au large du Yémen après qu'un convoi maritime iranien a également fait demi-tour, ont indiqué des responsable américains vendredi.

Les États-Unis avaient rapproché du Yémen leur porte-avions Theodore Roosevelt et leur navire lance-missiles Normandy dans l'éventualité d'une confrontation avec un convoi de bateaux iraniens, que Washington soupçonnait de transporter des armes à destination des rebelles chiites houthis.

Les deux bâtiments américain devraient rentrer dans le Golfe «très prochainement», a confié un responsable du département de la Défense à l'AFP.

Sept autres navires de combat américains resteront par ailleurs dans le golfe d'Aden et à proximité du Yémen.

Le convoi iranien, composé de bateaux de transport et de deux autres armés, a fait demi-tour plus tôt et se dirige vers le Nord, probablement pour rentrer vers l'Iran, ont indiqué des responsables.

«Je pense qu'il est juste de dire que cela ressemble à une désescalade de la tension que l'on a vue plus tôt cette semaine», a confirmé le porte-parole du Pentagone, le colonel Steven Warren.

Les responsables américains ont dit ne pas prendre part à la coalition menée par l'Arabie saoudite contre les rebelles houthis au Yémen.

Les navires n'étaient là que pour assurer le maintien de l'ouverture des routes maritimes, ont-ils ajouté.

L'Iran continue de nier farouchement tout soutien aux rebelles houthis et a présenté récemment un plan de paix aux Nations unies, appelant à un cessez-le-feu et à la formation d'un gouvernement d'unité nationale.

Une fois qu'il sera rentré dans le Golfe, le porte-avions Theodore Roosevelt reprendra sa mission dans les frappes aériennes de la coalition menée par les États-Unis contre le groupe Etat islamique en Irak et en Syrie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer