Le Hezbollah combat en Irak

«À ceux qui nous appellent à nous retirer... (PHOTO HUSSEIN MALLA, AP)

Agrandir

«À ceux qui nous appellent à nous retirer de Syrie, je leur réponds : allons tous ensemble en Syrie. Nous n'avons pas parlé de l'Irak auparavant, mais nous avons une présence limitée depuis que ce pays traverse une phase sensible», a affirmé Hassan Nasrallah dans un discours retransmis sur grand écran à des partisans réunis dans la banlieue sud de Beyrouth.

PHOTO HUSSEIN MALLA, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
BEYROUTH, Liban

Le chef du Hezbollah a annoncé lundi pour la première fois que son puissant mouvement chiite, déjà engagé dans la guerre civile en Syrie, combattait également en Irak contre les djihadistes.

«À ceux qui nous appellent à nous retirer de Syrie, je leur réponds : allons tous ensemble en Syrie. Nous n'avons pas parlé de l'Irak auparavant, mais nous avons une présence limitée depuis que ce pays traverse une phase sensible», a affirmé Hassan Nasrallah dans un discours retransmis sur grand écran à des partisans réunis dans la banlieue sud de Beyrouth.

Répondant indirectement à l'ex-premier ministre sunnite Saad Hariri, qui avait appelé samedi lors du 10e anniversaire de l'assassinat de son père Rafic, le Hezbollah à se retirer de Syrie, Hassan Nasrallah a non seulement répondu par une fin de non-recevoir, mais a lancé : «Allons ensemble (combattre) en Irak».

«Allons ensemble partout où nous pouvons combattre la menace qui vise notre nation (musulmane) et notre région (...), car nous devons faire face aux takfiri (extrémistes musulmans, NDLR)», a-t-il martelé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer