Cinq Canadiens ralliés à l'EI tués en Syrie

Dans une vidéo diffusée début décembre, John Maguire... (Image fixe tirée d'une vidéo)

Agrandir

Dans une vidéo diffusée début décembre, John Maguire avait appelé les musulmans canadiens à venir rejoindre les rangs du djihad ou à mener des actions isolées au Canada et «suivre l'exemple de frère Ahmad Couture».

Image fixe tirée d'une vidéo

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
OTTAWA

Cinq Canadiens, dont John Maguire qui avait appelé à des opérations de représailles contre le Canada dans un message vidéo, ont trouvé la mort dans les combats en Syrie aux côtés des membres du groupe État islamique (EI), selon des médias locaux mercredi.

Ancien étudiant à l'Université d'Ottawa, John Maguire, qui se faisait appeler «Abu Anwar al-Canadi», avait rejoint les combattants de l'EI en Syrie il y a environ un an.

Le quotidien National Post a indiqué que John Maguire, 23 ans, avait été tué près de la ville syrienne kurde de Kobané (Aïn al-Arab en arabe).

Par ailleurs, quatre autres Canadiens tous affiliés à une même famille d'origine somalienne ont également été tués il y a quelques mois aux côtés de combattants du groupe EI, d'après un témoignage rapporté mercredi par la télévision publique CBC.

Ahmed Hirsi, père d'un jeune de 20 ans, a affirmé à la télévision que son fils Mahad ainsi que deux de ses cousins, Hamsa et Hersi Kariye, avaient été tués en Syrie. Ce père habitant à Edmonton a assuré qu'un autre membre de la famille, Hanad Abdullahi Mohallim, avait aussi trouvé la mort en Syrie.

Guled Kariye, frère de Hamsa et Hersi, tout en confirmant leur mort, sans donner ni les circonstances ni le lieu, a nié que ses frères avaient rejoint la Syrie. Selon lui, ils étaient allés en Égypte pour étudier l'islam.

«Ces gens quittent leur pays pour étudier la religion», a souligné Guled Kariye à la télévision. «C'est la voie que mes frères voulaient prendre depuis le premier jour.»

Selon Ahmed Hirsi, son fils et ses deux neveux avaient quitté Edmonton sans le prévenir en octobre 2013. Il avait parlé à son fils une dernière fois quand celui-ci l'avait appelé depuis l'Égypte en confiant sa décision de rejoindre la Syrie, a-t-il ajouté. C'est sa fille qui l'a prévenu à l'automne de la mort des quatre garçons.

Dans une vidéo diffusée début décembre, John Maguire avait appelé les musulmans canadiens à venir rejoindre les rangs du djihad ou à mener des actions isolées au Canada et «suivre l'exemple de frère Ahmad Couture».

Il faisait référence à Martin Couture-Rouleau, qui se faisait appeler «Ahmad», et qui avait écrasé un militaire au Québec le 20 octobre, deux jours avant l'attaque au Parlement d'Ottawa de Michael Zehaf-Bibeauom. Ce dernier avait abattu un autre militaire.

Deux frères jumeaux vendredi, puis un autre Canadien lundi, ont été arrêtés puis inculpés pour différents chefs d'inculpation liés à des activités terroristes. L'un des frères avait été interpellé à l'aéroport en partance pour le Moyen-Orient.

Mardi, le ministre de la Sécurité publique Steven Blaney a estimé que l'arrestation des trois jeunes entre 21 et 24 ans était justifiée par des menaces «sérieuses».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer