Le premier ministre australien en visite en Irak

Lors d'une conférence de presse commune des deux... (Photo AFP)

Agrandir

Lors d'une conférence de presse commune des deux chefs de gouvernement, M. Abbott a assuré que l'Australie allait appuyer l'Irak dans sa «guerre contre le terrorisme».

Photo AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Sameer N. Yacoub
Associated Press
BAGDAD, Afghanistan

Le premier ministre australien Tony Abbott s'est rendu dimanche à Bagdad, en Irak, pour discuter avec les autorités irakiennes du rôle de son pays dans la mission contre le groupe armé État islamique (ÉI).

Au cours de sa visite non annoncée, M. Abbott s'est entretenu avec son homologue irakien, Haider al-Abadi, sur la coopération militaire entre les deux pays - qui inclut l'entraînement et l'équipement des soldats irakiens, selon la télévision publique irakienne.

L'armée irakienne s'est effondrée, l'été dernier, devant les attaques répétées du groupe armé ÉI, qui contrôle désormais le tiers du territoire irakien et une grande partie de la Syrie voisine.

Lors d'une conférence de presse commune des deux chefs de gouvernement, M. Abbott a assuré que l'Australie allait appuyer l'Irak dans sa «guerre contre le terrorisme». Il s'est engagé à renforcer la coopération entre les deux pays.

L'Australie a envoyé des avions de chasse en Irak pour bombarder des cibles de l'organisation extrémiste, dans le cadre de la coalition internationale menée par les États-Unis. Elle a aussi dépêché 200 militaires sur place pour conseiller et soutenir les forces locales.

Pendant ce temps, dimanche, des obus de mortier ont atteint plusieurs résidences du village chiite de Sabaa al-Bour, à quelque 30 kilomètres au nord de la capitale irakienne, faisant quatre morts et sept blessés.

Une explosion a aussi retenti dans une rue commerciale de l'ouest de Bagdad, causant la mort de deux personnes, en plus d'en blesser six autres.

En soirée, deux bombes ont explosé dans le centre de la capitale, faisant trois morts et dix blessés, selon la police. Une bombe accrochée à un minibus a également explosé dans le même secteur, tuant deux passagers en plus d'en blesser trois autres.

Les incidents ont été confirmés par la police et des responsables médicaux qui se sont exprimés sous le couvert de l'anonymat.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer