Le roi Abdallah hospitalisé pour «examens médicaux»

Le roi Abdallah, souverain d'Arabie Saoudite.... (Photo Archives AP)

Agrandir

Le roi Abdallah, souverain d'Arabie Saoudite.

Photo Archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
RIYAD

Le roi Abdallah d'Arabie saoudite, qui préside aux destinées du premier exportateur mondial de pétrole, a été hospitalisé mercredi à Riyad pour «certains examens médicaux», a annoncé le cabinet royal dans un bref communiqué.

L'âge du roi Abdallah, qui a environ 90 ans, et ses multiples hospitalisations alimentent régulièrement les rumeurs sur l'avenir de la direction du royaume, également un acteur-clé dans la politique au Moyen-Orient.

Le souverain, qui a subi plusieurs opérations ces dernières années, a été admis à la cité médicale Roi Abdel Aziz de la Garde républicaine, a précisé le communiqué du cabinet royal, sans donner d'autres détails.

L'annonce de son hospitalisation a eu un bref impact sur la Bourse saoudienne. L'indice Tadawul, qui était en baisse mercredi, a lâché encore 5% dès que la nouvelle a été connue. Mais le marché saoudien, le plus grand du monde arabe, a ensuite réduit ses pertes, terminant la journée en baisse de 1,8%.

Le roi Abdallah, dont l'âge exact n'est pas connu, a accédé au trône à la mort en août 2005 de son demi-frère, Fahd, mais il dirige de facto le royaume depuis 1995.

Ces derniers temps, ses apparitions publiques sont devenues de plus en plus rares. Il se fait représenter par le prince héritier, Salmane Ben Abdel Aziz, 77 ans, comme lors du dernier sommet du Conseil de coopération du Golfe (CCG) début décembre au Qatar.

Le prince Salmane, demi-frère du roi, a été nommé prince héritier en juin 2012.

L'hospitalisation du roi saoudien intervient alors que Riyad est activement engagée dans la coalition internationale qui, sous la conduite des États-Unis, combat les djihadistes du groupe Etat islamique (EI) en Syrie et en Irak, pays frontalier du royaume.

Des avions de combat saoudiens mènent des raids contre l'EI en Syrie alors que le royaume ultraconservateur était sous pression pour faire davantage afin de stopper les financements et l'arrivée de volontaires djihadistes en provenance de l'Arabie saoudite.

Le monarque saoudien avait subi deux opérations au dos, visant à corriger un «relâchement ligamentaire», en octobre 2011 et en novembre 2012. En novembre 2010, il avait été opéré à New York d'une hernie discale, compliquée d'un hématome, puis avait subi une deuxième opération le mois suivant.

Pieux, Abdallah, qui s'est forgé une réputation de probité face à d'autres membres de la famille royale accusés de corruption, est «le roi le plus aimé en Arabie saoudite depuis Fayçal», assassiné en 1975, selon un diplomate occidental.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer