Plus de soldats américains que prévu en Afghanistan en 2015

À l'origine, les États-Unis comptaient réduire le nombre... (Photo archives AP/Armée américaine)

Agrandir

À l'origine, les États-Unis comptaient réduire le nombre de leurs soldats à 9800 dans le pays à partir de l'an prochain, mais il en faudrait 400 à 700 de plus.

Photo archives AP/Armée américaine

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

L'armée américaine va vraisemblablement maintenir un contingent plus important que prévu en Afghanistan en 2015 et les troupes américaines pourront venir en aide à leurs collègues afghans si ces derniers se retrouvent en difficulté, a-t-on appris auprès de responsables du Pentagone mardi.

À l'origine, les États-Unis comptaient réduire le nombre de leurs soldats à 9800 dans le pays à partir de l'an prochain. Mais il en faudrait 400 à 700 de plus jusqu'à la fin de l'hiver, ont expliqué ces responsables qui s'exprimaient sous le couvert de l'anonymat.

«Il s'agit simplement de faire la transition», a souligné l'un d'entre eux.

Ce réajustement est le fruit du considérable retard qu'a pris la signature d'un traité bilatéral de sécurité entre Washington et Kaboul, qui a, par voie de conséquence, compliqué la mise en place d'accords avec les pays de l'OTAN portant sur le déploiement de leurs troupes en Afghanistan à partir de l'an prochain.

L'administration de Barack Obama a affirmé à plusieurs reprises que la mission de combat des soldats américains prendrait fin cette année avec le retrait des troupes de l'OTAN et que les troupes américaines qui resteraient auraient uniquement pour rôle de former l'armée afghane.

Mais Washington a revu sa position la semaine dernière pour permettre à ses militaires de fournir un appui aux Afghans dans leur lutte contre les talibans.

«Si les talibans décident de menacer les troupes américaines ou nos partenaires afghans, nous nous réservons le droit d'agir comme nous l'estimons nécessaire», a indiqué le contre-amiral John Kirby, porte-parole du Pentagone.

Tant le ministère de la Défense que le département d'État assurent en public que la mission de combat des Américains n'a pas été prolongée, mais, en privé, des responsables expliquent que la question de leurs prérogatives auprès des soldats afghans n'a pas été encore résolue.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer