Vladimir Poutine appelle le monde à s'unir contre le «terrorisme»

Vladimir Poutine... (Photo Yuri Kochetkov, Associated Press)

Agrandir

Vladimir Poutine

Photo Yuri Kochetkov, Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Moscou

Le président russe Vladimir Poutine a appelé mardi le monde à s'unir pour combattre le «terrorisme» et assuré que la Russie pouvait défaire n'importe quel agresseur, à l'occasion du 72e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale.

La Russie a célébré le Jour de la Victoire marquant la défaite de l'Allemagne nazie en 1945 avec notamment une parade militaire sur la place Rouge.

«Les leçons de la guerre nous obligent à rester en alerte et les forces armées de la Russie sont capables de repousser toute éventuelle agression», a affirmé M. Poutine qui présidait la parade.

«La situation actuelle nous oblige à accroître notre capacité de défense, mais pour mener un combat efficace contre le terrorisme, l'extrémisme, le néonazisme et d'autres menaces, il est nécessaire de consolider la communauté internationale tout entière», a-t-il ajouté.

La Russie est «ouverte à une telle coopération», a insisté M. Poutine, assurant que Moscou serait «toujours du côté des forces de paix et de ceux qui choisissent le chemin d'un partenariat d'égal à égal».

L'URSS, dont la Russie est l'héritière, a perdu près de 27 millions de personnes durant la Seconde Guerre mondiale. La victoire de 1945 a été élevée au rang de mythe fondateur du patriotisme et de la grandeur russe.

«Cette tragédie monstrueuse n'a pas été empêchée d'abord parce que l'idéologie criminelle de la supériorité raciale a été tolérée, en raison de la désunion des grands pays», a poursuivi le président russe, ajoutant: «il n'y avait et il n'y aura aucune force qui puisse conquérir notre peuple».

«Nous n'oublierons jamais que la liberté de l'Europe et la paix longtemps attendue sur la planète ont été gagnées notamment par nos pères, nos grands-pères et nos arrière-grands-pères», a-t-il dit.

La parade militaire du Jour de la Victoire est également une occasion de faire étalage de la puissance militaire russe à laquelle le pays consacre des sommes importantes.

Cette année, les organisateurs ont toutefois dû annoncer l'annulation du traditionnel survol d'hélicoptères et d'avions de chasse au-dessus de la place Rouge en raison de «conditions climatiques défavorables» alors que d'épais nuages recouvraient Moscou.

Des défilés militaires ont eu lieu dans les autres villes russes tandis qu'une cérémonie était organisée dans la base aérienne de Hmeimim en Syrie, où Moscou soutient le président syrien Bachar al-Assad.

En 2015, la plupart des Occidentaux avaient boudé la parade militaire du 9 mai pour les 70 ans de la victoire sur l'Allemagne nazie alors que les tensions étaient à leur comble à propos de l'Ukraine.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer