Attentat au camion à Stockholm: 4 morts et 15 blessés

  • L'attaque s'est produite peu avant 13 h GMT (9 h, HE) à proximité d'un grand magasin, au croisement d'une grande artère, Klarabergsgatan, et de la rue piétonne la plus fréquentée de la capitale, Drottningsgatan. (Jonathan NACKSTRAND, AFP)

    Plein écran

    L'attaque s'est produite peu avant 13 h GMT (9 h, HE) à proximité d'un grand magasin, au croisement d'une grande artère, Klarabergsgatan, et de la rue piétonne la plus fréquentée de la capitale, Drottningsgatan.

    Jonathan NACKSTRAND, AFP

  • 1 / 16
  • Le camion, selon des images diffusées par des médias, a renversé des passants en plein centre de Stockholm pour finir sa course dans un grand magasin. (ANDERS WIKLUND, TT NEWS AGENCY VIA REUTERS)

    Plein écran

    Le camion, selon des images diffusées par des médias, a renversé des passants en plein centre de Stockholm pour finir sa course dans un grand magasin.

    ANDERS WIKLUND, TT NEWS AGENCY VIA REUTERS

  • 2 / 16
  • L'agence de presse suédoise TT révèle que plusieurs blessés ont été emportés en ambulance. (JONATHAN NACKSTRAND, AFP)

    Plein écran

    L'agence de presse suédoise TT révèle que plusieurs blessés ont été emportés en ambulance.

    JONATHAN NACKSTRAND, AFP

  • 3 / 16
  • La police suédoise n'a pas arrêté le chauffeur du camion bélier ayant commis un attentat à Stockholm, a-t-elle annoncé lors d'une conférence de presse, mais elle a diffusé des images de vidéo-surveillance d'un homme qu'elle recherche. ()

    Plein écran

    La police suédoise n'a pas arrêté le chauffeur du camion bélier ayant commis un attentat à Stockholm, a-t-elle annoncé lors d'une conférence de presse, mais elle a diffusé des images de vidéo-surveillance d'un homme qu'elle recherche.

  • 4 / 16
  • Des ambulanciers évacuent des blessés. (Fredrik Sandberg, TT News Agency via AP)

    Plein écran

    Des ambulanciers évacuent des blessés.

    Fredrik Sandberg, TT News Agency via AP

  • 5 / 16
  •  (TIRÉE DU SITE WWW.AFTONBLADET.SE)

    Plein écran

    TIRÉE DU SITE WWW.AFTONBLADET.SE

  • 6 / 16
  •  (@kylepmulligan, TWITTER)

    Plein écran

    @kylepmulligan, TWITTER

  • 7 / 16
  •  (ANDREAS SCHYMAN, TT NEWS AGENCY VIA AP)

    Plein écran

    ANDREAS SCHYMAN, TT NEWS AGENCY VIA AP

  • 8 / 16
  •  (PAULA LOBOS, TIRÉE DE FACEBOOK)

    Plein écran

    PAULA LOBOS, TIRÉE DE FACEBOOK

  • 9 / 16
  • Des passants sous le choc réagissent à l'attentat. (JONATHAN NACKSTRAND, AFP)

    Plein écran

    Des passants sous le choc réagissent à l'attentat.

    JONATHAN NACKSTRAND, AFP

  • 10 / 16
  •  (Jessica GOW, TT NEWS AGENCY VIA AFP)

    Plein écran

    Jessica GOW, TT NEWS AGENCY VIA AFP

  • 11 / 16
  •  (Daniel Dikson, REUTERS)

    Plein écran

    Daniel Dikson, REUTERS

  • 12 / 16
  •  (MAGNUS STROM, REUTERS)

    Plein écran

    MAGNUS STROM, REUTERS

  • 13 / 16
  • Des policiers, près du grand magasin où a lieu ce que les autorités qualifient d'attentat. (MAGNUS STROM, REUTERS)

    Plein écran

    Des policiers, près du grand magasin où a lieu ce que les autorités qualifient d'attentat.

    MAGNUS STROM, REUTERS

  • 14 / 16
  •  (JONATHAN NACKSTRAND, AFP)

    Plein écran

    JONATHAN NACKSTRAND, AFP

  • 15 / 16
  • Des policiers sur le scène, non loin d'où un camion est rentré dans le grand magasin Ahlens. (NOELLA JOHANSSON, TT NEWS AGENCY VIA AP)

    Plein écran

    Des policiers sur le scène, non loin d'où un camion est rentré dans le grand magasin Ahlens.

    NOELLA JOHANSSON, TT NEWS AGENCY VIA AP

  • 16 / 16

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nicolas Bérubé, avec l'AFP
La Presse

Quatre personnes ont été tuées et 15 blessées vendredi lorsqu'un camion a fauché des passants en plein centre-ville de Stockholm, et les enquêteurs ont interpellé une personne, a indiqué la police suédoise à l'AFP.

La police a diffusé des images de vidéo-surveillance... (POLICE VIA REUTERS) - image 1.0

Agrandir

La police a diffusé des images de vidéo-surveillance d'un homme qu'elle recherche.

POLICE VIA REUTERS

«Quatre personnes sont mortes et 15 ont été blessés», a déclaré le porte-parole de la police de Stockholm, Lars Byström.

Quelques minutes auparavant, ce même porte-parole avait indiqué à l'AFP qu'il y avait quatre morts et 12 blessées. Les autorités sanitaires avaient fait état pour leur part d'un mort et 15 blessés.

Un homme a été arrêté, a ajouté M. Byström, sans donner de détails sur son identité ni sur ce dont il était soupçonné.

Interrogée sur des informations du journal Aftonbladet selon lequel cet homme a avoué être impliqué, la police s'est refusée à tout commentaire.

La Suède a jusque là été épargnée par la vague d'attentats, souvent revendiqués par des groupes djihadistes, et parfois commis avec un véhicule bélier, qui frappe l'Europe depuis deux ans.

En 2010, un homme avait été tué en voulant commettre un attentat-suicide à la bombe dans cette même rue de Stockholm. Il n'avait que légèrement blessé des passants.

«Tout le monde se bousculait» 

En entrevue téléphonique avec La Presse, Helena Reynis raconte qu'elle et une amie étaient sur le point de sortir d'une boutique de la rue piétonne Drottninggattan lorsqu'elles ont vu un camion bleu filer à toute vitesse devant elles.

« Le camion roulait si vite sur la rue piétonne que j'ai senti le coup de vent sur mon visage, dit-elle. Les gens se sont mis à crier et à courir. Nous avons entendu un bruit de détonation. J'ai fait demi-tour et je suis retournée dans la boutique. Tout le monde se bousculait. Une mère essayait de se cacher avec son enfant dans une salle d'essayage. Je n'ai jamais eu aussi peur de ma vie. »

Le camion, selon des images diffusées par des médias, a renversé des passants en plein centre de Stockholm pour finir sa course dans un grand magasin.

Mme Reynis et son amie ont décidé de sortir par la porte de derrière et de courir dans la ruelle jusqu'à une place publique située non loin. « Je ne sais pas si c'était la bonne chose à faire, mais c'est ce que nous avons fait. Il y avait des policiers avec leurs armes dans les mains. Nous avons vu plusieurs hélicoptères dans le ciel. »

Nypansson Pelle, qui travaille pour une société financière située à 200 mètres du lieu de l'attentat, était toujours cloîtré dans son bureau hier, plusieurs heures après l'attaque.

« Un de mes collègues a vu le camion rouler de manière erratique à très haute vitesse, dit-il en entrevue avec La Presse. Je ne peux quitter le bureau car il y a des coups de feu dans la rue. C'est terrible que notre pays paisible et fantastique soit attaqué de la sorte. »

Roberto Chaves, qui travaille lui aussi tout près du lieu du drame, a dit avoir vu un homme être arrêté dans la rue. « Un collègue a pris une photo, mais la police ne confirme rien pour le moment, dit-il à La Presse. Nous avons été avertis de ne pas quitter le bureau, alors moi et mes employés sommes tous ici. Le métro est fermé. Il y a des rumeurs de coups de feu, mais c'est difficile de savoir si c'est vrai ou pas. Présentement, je vois des militaires armés dans la rue. »

Le diffuseur SVT rapporte que des coups de feu ont été tirés. Les gens qui se trouvaient dans le secteur la rue Drottninggattan, dans le centre de la ville, ont pris la fuite.

« La Suède a été attaquée », a dénoncé le premier ministre suédois Stefan Löfven après avoir dit que tout semblait indiquer « qu'il s'agit d'une attaque terroriste. ».

L'agence de presse suédoise TT révèle que plusieurs blessés ont été emportés en ambulance. Des images diffusées en direct par la télévision montrent de la fumée s'échappant du magasin dans lequel le camion a foncé.

La police suédoise dit travailler à essayer d'identifier « la ou les personnes responsables de l'attaque. »

L'attaque s'est produite peu avant 13 h GMT (9 h, HE) à proximité d'un grand magasin, au croisement d'une grande artère, Klarabergsgatan, et de la rue piétonne la plus fréquentée de la capitale, Drottningsgatan.

Une fumée épaisse s'élevait de ce lieu entouré par la police d'un périmètre de sécurité, selon les images des télévisions. Des hélicoptères survolaient le centre-ville.

Le camion avait été volé. « Il a été volé à l'occasion d'une livraison à un restaurant », a déclaré à l'AFP une porte-parole de l'entreprise de transport Spendrups, Rose-Marie Hertzman.

Le métro de Stockholm a été entièrement fermé après l'attentat, a indiqué la police.

« Le trafic du métro est arrêté. Les trains de banlieue quittent la capitale et déposent les voyageurs pour revenir vides », a écrit la police de Stockholm sur Twitter.

Cet attentat rappelle les attaques revendiquées par le groupe État islamique menées à Londres, Berlin et dans le sud de la France à Nice, où des camions ont foncé dans la foule.

Le 22 mars, Khalid Masood, un Britannique de 52 ans converti à l'islam et connu des services de police, avait tué cinq personnes en fauchant des piétons en lançant sa voiture de location sur le trottoir du pont de Westminster qui enjambe la Tamise face à Big Ben, avant de poignarder à mort un policier devant le Parlement.

L'auteur de l'attaque, revendiquée par le groupe État islamique, avait été tué par la police.

En décembre, 12 personnes avaient été tuées lorsqu'un homme avait volé un camion pour foncer sur la foule massée sur un marché de Noël à Berlin.

L'attaque la plus mortelle de ce type de ces derniers mois en Europe est celle de Nice du 14 juillet 2016, lorsqu'un camion a foncé dans la foule qui venait d'assister aux feux d'artifice de la fête nationale en France.

L'attentat, là encore revendiqué par l'EI, avait fait 86 morts.

- Avec l'Associated Press




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer