Belgique: un djihadiste condamné à 7 ans échappe à la prison et s'enfuit

Les autorités avaient diffusé une image de vidéosurveillance... (Photo CCTV/Handout via Reuters)

Agrandir

Les autorités avaient diffusé une image de vidéosurveillance montrant trois « suspects » des attentats de l'aéroport de Bruxelles, qui ont fait 14 morts le 22 mars 2016.

Photo CCTV/Handout via Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Bruxelles

Un ami d'un des kamikazes des attentats de Bruxelles, condamné en mai 2016 à sept ans de prison pour terrorisme, n'a pas été incarcéré et a pu fuir la Belgique en direction de la Syrie, a indiqué mercredi le parquet fédéral belge confirmant une information du quotidien La Dernière Heure.

Khaled Khattab, ami de Najim Laachraoui, qui s'est fait exploser lors des attaques du 22 mars 2016 à Bruxelles, a toutefois été arrêté en Turquie fin 2016 alors qu'il était en route pour regagner la Syrie, a-t-on précisé de même source.

«Apparemment il a pris la fuite vers la Syrie et les Turcs l'ont arrêté. On a demandé son extradition», a précisé à l'AFP Eric Van Der Sypt, porte-parole du parquet fédéral.

Ce djihadiste, Belgo-Syrien de 26 ans, avait été mis en cause dans le dossier Khalid Zerkani, du nom du chef d'une filière de recrutement connue en Belgique, ayant organisé quantité de départs vers la Syrie entre 2012 et 2014.

Le 3 mai 2016, Khaled Khattab avait été condamné par le tribunal correctionnel de Bruxelles à sept ans d'emprisonnement pour participation aux activités d'un groupe terroriste, soit la plus lourde des 26 peines prononcées ce jour-là.

«À l'audience on avait demandé son arrestation immédiate», a souligné le porte-parole du parquet fédéral, «le tribunal ne nous a pas suivi, c'est son droit».

Revenu en février 2014 d'un séjour d'un an en Syrie, selon la DH, Khaled Khattab avait été interpellé en octobre 2014. Remis en liberté en cours d'instruction, il avait pu comparaître libre au procès.

«Il était venu à chaque audience, disposait d'un domicile en Belgique», a poursuivi M. Van Der Sypt, pour tenter d'expliquer l'absence de mandat d'arrêt au moment de la condamnation.

Le tribunal, dans son jugement, avait pourtant souligné «l'état d'esprit inquiétant» de Khaled Khattab, raconte la DH.

Un CD contenant des chants de propagande à la gloire de l'organisation État islamique (EI) avait été retrouvé lors d'une fouille de sa cellule pendant sa détention préventive.

Dans le même dossier, Najim Laachraoui, un des auteurs des attentats de Bruxelles (32 morts), considéré aussi comme un des artificiers des attaques du 13 novembre 2015 à Paris (130 morts), avait été condamné par défaut à cinq ans de prison.

De manière générale, le tribunal de Bruxelles avait prononcé des peines inférieures aux réquisitions du parquet fédéral. Quatre des 30 prévenus avaient été relaxés.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer