Des manifestants d'extrême droite réclament la démission de Merkel

Des centaines de manifestants issus de l'extrême droite allemande ont défilé... (Photo AP)

Agrandir

Photo AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press

Des centaines de manifestants issus de l'extrême droite allemande ont défilé dans les rues de Berlin, samedi, pour réclamer la démission de la chancelière allemande Angela Merkel.

Les policiers ont suivi les marcheurs lors du rassemblement qui se tenait dans le quartier juif de la capitale allemande. À un moment, les agents ont dû arracher des barricades qui avaient été érigées par des partisans de l'extrême gauche qui avaient organisé une contre-manifestation.

La manifestation avait commencé à la station principale de train, où des orateurs ont critiqué la décision du gouvernement, qui a choisi d'ouvrir ses frontières aux migrants.

Une foule de quelque 500 personnes scandait des slogans, dont: «Merkel doit s'en aller!».

Un porte-parole de la police de Berlin a dit que l'événement avait été «relativement pacifique», mis à part les coups d'éclat des contre-manifestants. Winfrid Wenzel n'a pas pu dire dans l'immédiat s'il y avait eu des arrestations.

Par ailleurs, les alliés de Mme Merkel en Bavière ont adopté un programme plus à droite afin d'attirer plus d'électeurs lors des élections nationales de l'année prochaine.

L'Union chrétienne-sociale a toujours été plus conservatrice que son parti frère, l'Union chrétienne-démocrate. Mais cette fois-ci, elle craint davantage une percée de l'Alternative pour l'Allemagne - un parti populiste de droite.

Lors d'une rencontre à Munich, les délégués du parti ont adopté à l'unanimité un programme qui rejette le multiculturalisme et qui fait la promotion des référendums inspirés de la Suisse.

Le programme réclame aussi l'imposition d'un plafond annuel au nombre de migrants accueillis en Allemagne.

Quelque 890 000 personnes ont fait une demande d'asile en Allemagne en 2015. La plupart des réfugiés provenaient de pays en guerre, dont la Syrie et l'Irak.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer