L'hôtel Ritz à Paris endommagé par un incendie

Soixante soldats du feu, dotés d'une quinzaine d'engins... (PHOTO JACQUES BRINON, AP)

Agrandir

Soixante soldats du feu, dotés d'une quinzaine d'engins ont été mobilisés pour combattre le sinistre.

PHOTO JACQUES BRINON, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
PARIS

Un «incendie important» a endommagé mardi le Ritz, l'un des plus célèbres et luxueux hôtels de Paris, en plein coeur de la capitale, sans faire de victimes, selon les pompiers.

«Le feu a pris au septième et dernier niveau de l'hôtel. Il n'y avait pas de public présent et il n'y a pas de victime à déplorer», a déclaré le capitaine Yvon Bot, porte-parole de la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris.

Aucune indication n'a été donnée sur l'origine de l'incendie.

Maîtrisé vers 9 h 30 GMT (4 h 30, heure de Montréal), le feu ne pouvait plus se propager selon les pompiers, mais il leur restait une difficulté: «Procéder à l'extinction des combles et notamment des matériaux d'isolation phonique et thermique qui se consument».

«On est obligé de procéder mètre par mètre, par le toit. C'est beaucoup trop petit pour pénétrer par l'intérieur», a décrit le porte-parole, anticipant une «opération de longue durée».

Soixante soldats du feu, alertés dès 6 h GMT (1 h à Montréal), dotés d'une quinzaine d'engins ont été mobilisés pour combattre le sinistre. Quelque 150 ouvriers se trouvaient alors sur le chantier et ont été évacués.

Le Ritz, célèbre hôtel de la très cossue place Vendôme au centre de la capitale, est la propriété du milliardaire égyptien Mohammed Al Fayed. Fermé début août 2012 pour d'importants travaux estimés à près de 140 millions d'euros (environ 221 millions de dollars), sa réouverture était prévue initialement pour mars.

Cet établissement fondé en 1898, est très prisé des personnalités et responsables politiques, mais aussi de vedettes de la littérature, du cinéma ou de la chanson. Coco Chanel, Charlie Chaplin ou encore l'écrivain Ernest Hemingway y ont séjourné.

C'est de cet hôtel qu'étaient partis en 1997 la princesse de Galles Diana et son compagnon Dodi Al Fayed, fils du propriétaire de l'établissement, avant leur mort tragique dans un accident de voiture sur les berges de la Seine.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer