Terrorisme: Moscou va proposer mercredi une résolution, à l'ONU

La Russie a proposé lundi au Conseil de... (Photo Mike Segar, archives Reuters)

Agrandir

La Russie a proposé lundi au Conseil de sécurité une résolution soutenant une coalition politique et militaire.

Photo Mike Segar, archives Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
MOSCOU

La Russie va proposer mercredi un projet de résolution au Conseil de sécurité de l'ONU sur la « lutte contre le terrorisme », a annoncé le vice-ministre russe des Affaires étrangères Mikhaïl Bogdanov, cité par l'agence RIA Novosti.

Moscou va présenter le texte au Conseil de sécurité, qui se réunit mercredi à son initiative pour discuter des moyens de lutter contre le groupe État islamique en Syrie et en Irak.

« À la réunion demain, nous présenterons notre projet de résolution de lutte contre le terrorisme. Nous proposerons nos idées et il y aura une discussion », a précisé M. Bogdanov mardi soir.

Cette réunion a été annoncée comme une discussion « sur la résolution des conflits au Moyen-Orient et en Afrique du Nord et la lutte contre la menace terroriste ».

La porte-parole des Affaires étrangères Maria Zakharova a confirmé que le texte serait présenté mercredi, sans donner de précisions.

La Russie avait proposé lundi au Conseil de sécurité une résolution soutenant une coalition politique et militaire. Celle-ci devrait inclure également l'Iran et le régime syrien, avait précisé l'ambassadeur russe aux Nations unies, Vitali Tchourkine

Dans son discours devant l'Assemblée générale des Nations unies, le président russe Vladimir Poutine avait appelé à une « large coalition antiterroriste », pour prendre la suite de la coalition menée actuellement par les États-Unis et combattre le groupe État islamique.

Le président russe n'avait pas exclu de frapper le groupe État islamique en Syrie, en appui à son allié Bachar al-Assad, et il avait accusé ses homologues américain et français de vouloir décider qui doit diriger ce pays ravagé par la guerre.

La Russie a fustigé mardi l'organisation par les États-Unis d'un sommet antiterroriste en marge de l'Assemblée générale, annonçant qu'elle n'y prendrait pas une partie active.

Le président américain Barack Obama avait organisé ce sommet pour tenter de remobiliser la coalition anti État islamique (EI) qu'il a créée il y a plus d'un an.

« Nous estimons que tout doit se faire selon les règles, dans le cadre de l'ONU. Il ne sert à rien (aux États-Unis) de tirer la couverture à soi et de s'arroger les prérogatives de l'ONU », a estimé l'ambassadeur russe à l'ONU.

M. Tchourkine a également estimé que cette initiative constituait un « manque de respect grossier » envers le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, « minant » les efforts de l'ONU en matière de lutte antiterroriste.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer