Sanctions anti-terroristes: amende pour une banque suisse

Les États-Unis accusaient UBS de ne pas avoir... (Photo archives Reuters)

Agrandir

Les États-Unis accusaient UBS de ne pas avoir appliqué des sanctions anti-terroristes contre un de ses clients.

Photo archives Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

La banque suisse UBS a accepté de payer 1,7 million de dollars pour éviter d'être poursuivie par les États-Unis qui l'accusaient de ne pas avoir appliqué des sanctions anti-terroristes contre un de ses clients.

Selon un communiqué du Trésor américain jeudi, UBS a «apparemment» effectué 222 transactions entre 2008 et 2013 pour le compte d'un client dont le nom, tu par le Trésor, était sur la liste des individus sanctionnés aux États-Unis au titre des lois anti-terroristes.

Ce compte avait été ouvert au début des années 1990, avant la désignation de l'individu sur la liste noire américaine en 2001. Selon le Trésor, UBS aurait continué de procéder à des transactions et investissements pour cette personne, notamment en dollars, équivalant à un montant de 2,466 millions de dollars.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer