Des motards russes pro-Poutine troublent la Pologne

Les Loups de la Nuit ont l'intention de... (Photo: AFP)

Agrandir

Les Loups de la Nuit ont l'intention de reconstituer l'avancée de l'armée soviétique vers Berlin, lors de la Seconde Guerre mondiale.

Photo: AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Berlin

Un premier groupe de dix motards russes pro-Kremlin qui souhaitent célébrer à Berlin le 70e anniversaire de la victoire sur Hitler ont franchi la frontière allemande dimanche soir au sud du pays, selon les autorités bavaroises citées par l'agence allemande DPA.

Refoulés à la frontière polonaise puis lituanienne, les «Loups de la Nuit», connus pour leur relations amicales avec le président russe Vladimir Poutine, entendent parader le 9 mai dans la capitale allemande, mais leur initiative a suscité une vague d'émotion en Pologne.

«Une dizaine» d'entre eux, partis de Moscou le 25 avril puis arrivés en Autriche par la Slovaquie, ont franchi dimanche soir la frontière germano-autrichienne à Bad Reichenhall, en Bavière, a indiqué un porte-parole de la préfecture de police cà DPA.

En attendant de rallier Berlin, ils comptent se rendre lundi au camp de concentration de Dachau, à 17 km au nord-ouest de Munich, dont la chancelière Angela Merkel a commémoré ce dimanche la libération, selon l'un de leurs porte-parole, Alexander Chapovalov, cité par DPA.

Les Loups de la Nuit avaient l'intention de reconstituer l'avancée de l'armée soviétique vers Berlin en parcourant quelque 6000 km à travers le Belarus, la Pologne, la République tchèque, la Slovaquie et l'Autriche. Mais les autorités polonaises et tchèques s'y sont opposées.

La diplomatie russe s'est déclarée «indignée» par ce refus, en qualifiant de «mensonge évident» les explications de Varsovie. Le périple des motards embarrasse en Pologne, et la Première ministre polonaise Ewa Kopacz l'a qualifié de «singulière provocation».

Le club des Loups de la Nuit a été créé en 1989 peu avant l'implosion de l'Union soviétique et compterait plus de 5000 membres dans toute l'ex-URSS. Ils se sont notamment illustrés en Crimée peu avant son annexion par la Russie en mars 2014 ou dans l'est de l'Ukraine, où plusieurs membres du club ont rejoint les combattants rebelles.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer