Russie: des enfants posent à l'école maternelle avec des AK-47

Âgés de cinq à six ans, garçons et... (PHOTO AFP/STRINGER)

Agrandir

Âgés de cinq à six ans, garçons et filles sont montrés avec dans les mains fusils d'assaut AK-47 et lance-grenades, présentés comme des répliques, selon des photos qui circulent sur le web russe depuis mercredi.

PHOTO AFP/STRINGER

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
MOSCOU

Des photos de fillettes et garçonnets posant avec des répliques d'armes de guerre lors d'une «classe de patriotisme» dans une école maternelle de Saint-Pétersbourg ont provoqué la polémique en Russie, des organisateurs affirmant que le maniement des armes devait faire partie de l'éducation des écoliers russes.

Âgés de cinq à six ans, garçons et filles sont montrés avec dans les mains fusils d'assaut AK-47 et lance-grenades, présentés comme des répliques, selon des photos qui circulent sur le web russe depuis mercredi.

Quelques-uns portent également bérets et casques militaires. À côté d'eux, un homme pose en uniforme de l'armée russe.

Contactée par l'AFP, la directrice du jardin d'enfants a refusé de commenter les photographies.

«Pourquoi un enfant n'aurait-il pas le droit de porter une arme?», a réagi jeudi auprès de l'AFP Iouri Dorojinski, responsable adjoint de l'Étoile rouge, une organisation de passionnés d'histoire militaire qui a aidé à organiser la «classe patriotique» notamment en fournissant les répliques d'armes.

Il a ajouté que l'événement était organisé dans le cadre de la «Journée des défenseurs de la Patrie», une fête héritée de l'époque soviétique que la Russie célèbre le 23 février.

«C'est idiot de leur apprendre le patriotisme sans leur montrer» la réalité, a-t-il argué, assurant que les parents des enfants de la classe avaient soutenu l'initiative de son organisation.

Sur les réseaux sociaux, des internautes russes dénonçaient une initiative «scandaleuse», alors que le thème de la mobilisation patriotique est mis en avant dans le pays au fil de la crise ukrainienne et de la montée de la tension avec les Occidentaux.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer