Grèce: un cargo avec des centaines de migrants en difficulté

Dans la même zone, au large de Corfou,... (Photo tirée de Google Maps)

Agrandir

Dans la même zone, au large de Corfou, entre la Grèce et l'Italie, le traversier Norman Atlantic a pris feu dimanche avec près de 400 personnes à bord, parmi lesquelles au moins dix ont péri.

Photo tirée de Google Maps

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
ATHÈNES

La marine militaire italienne a annoncé mardi avoir héliporté trois de ses responsables à bord d'un cargo, s'approchant de l'Italie, pour vérifier des informations concernant la présence de 600 migrants à bord.

«Un hélicoptère de la marine militaire a transporté à bord du cargo Blue Sky M, qui aurait 600 migrants à son bord, trois fonctionnaires des gardes-côtes pour vérifier les conditions de navigation du bateau», a indiqué un communiqué de la marine italienne.

Ce cargo, d'abord signalé en difficultés au large de l'île de Corfou, a déjà été l'objet d'une inspection par les autorités grecques qui n'a rien révélé d'anormal, selon la police portuaire grecque.

Une frégate, un hélicoptère de la marine de guerre grecque et deux patrouilleurs de la police portuaire ont été dépêchés sur les lieux pour porter secours au cargo Blue Sky M, battant pavillon moldave. Toutefois il s'est finalement avéré qu'il n'y avait «aucun problème (mécanique) et rien de suspect sur le bateau», a indiqué à l'AFP une responsable du bureau de presse de la police portuaire.

Selon les premières informations, le navire transportait des centaines de migrants sans papiers, cependant l'inspection n'a pas confirmé ces informations, selon ce responsable.

Les médias grecs avaient fait état initialement d'environ 400 migrants sans papiers sur ce cargo, qui naviguait au large de Corfou, dans la mer Adriatique, entre la Grèce et l'Italie.

De forts vents soufflaient dans la région, selon la police portuaire.

Dans la même zone, il y a deux jours un incendie s'était déclaré sur le traversier Norman Atlantic ayant à son bord près de 500 personnes parmi lesquelles au moins onze ont péri. Deux marins albanais venus en aide ont également été tués lors de l'opération de secours.

Une énorme opération de sauvetage avait été lancée dimanche et lundi, menée par les autorités maritimes italiennes, grecques et albanaises pour évacuer le traversier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer