Un avion russe éteint ses transpondeurs: catastrophe évitée

Pour la deuxième fois cette année, un avion militaire russe a éteint ses... (PHOTO ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

PHOTO ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Jan M. Olsen
Associated Press
COPENHAGUE, Danemark

Pour la deuxième fois cette année, un avion militaire russe a éteint ses transpondeurs pour échapper à un radar commercial et est passé près d'entrer en collision avec un avion de passagers au-dessus de la Suède.

Le ministre suédois de la Défense, Peter Hultqvist a qualifié cet incident de «grave» et «inapproprié» sur les ondes d'une radio suédoise.

Les autorités du ministère russe de la Défense n'ont pas immédiatement voulu commenter.

Samedi, les autorités suédoises ont indiqué qu'un avion militaire russe était passé près de la collision, au-dessus du sud du pays, avec un avion commercial de passagers qui avait décollé de Copenhague vendredi.

Le dirigeant des forces aériennes suédoises, le major général Micael Byden, a affirmé que les transpondeurs de l'appareil, qui le rendent visible sur les radars commerciaux, avaient été éteints. Des avions de chasse ont été déployés et l'ont identifié comme un avion de renseignement russe.

M. Byden considère l'incident dans l'espace aérien international «plutôt grave», d'autant plus que l'avion de passagers a immédiatement dû changer de trajectoire. Des médias suédois et danois ont soutenu que l'avion se rendait en Pologne, mais la compagnie aérienne ou le nombre de passagers à bord n'ont pas été précisés.

Cet incident était toutefois moins inquiétant qu'un autre, en mars, lorsqu'un avion russe était passé à 100 mètres d'un avion du transporteur aérien suédois SAS.

Dans les derniers mois, la Russie a intensifié sa présence militaire dans la région de la mer Baltique, ce qui a mené des autorités en Suède à comparer la situation avec la Guerre froide. En octobre, la Suède a lancé sa première chasse au sous-marin depuis la chute de l'Union soviétique. Les autorités ont affirmé qu'un petit sous-marin étranger était entré illégalement en eaux suédoises, mais ne l'ont jamais retrouvé. Elles n'ont pas révélé sa nationalité.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer