Amanda Knox assure qu'elle se battra «jusqu'au bout»

Amanda Knox... (PHOTO ANDREW KELLY, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Amanda Knox

PHOTO ANDREW KELLY, ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

Amanda Knox, de nouveau condamnée en appel en Italie pour le meurtre de Meredith Kercher en 2007, a assuré vendredi qu'elle se battrait «jusqu'au bout» pour ne pas retourner en prison, lors d'une interview à la télévision américaine où elle est apparue au bord des larmes.

>>> Réagissez sur le blogue de Richard Hétu

«Je ne retournerai pas de mon propre gré» en Italie, a-t-elle expliqué dans cet entretien accordé à la chaîne ABC.

Vêtue d'un pull couleur saumon, la voix brisée par l'émotion, Amanda Knox, 26 ans, a assuré qu'elle se battrait «jusqu'au bout» pour ne pas retourner en prison en Italie, où elle a déjà passé quatre ans, après avoir été condamnée en première instance, en 2009, à 26 ans de réclusion, lors d'un procès hautement médiatisé.

Lorsque la journaliste lui a demandé si elle était préparée à l'éventualité de son extradition, elle a répondu: «Non. Avant que cela n'arrive, nous irons devant la Cour suprême».

Des experts américains estiment que les États-Unis auront toutefois peu d'arguments pour refuser l'extradition d'Amanda Knox, si l'Italie la demande.

«Ce n'est pas juste», a encore déclaré la jeune femme sur ABC.

Lorsqu'elle a entendu jeudi que la Cour d'appel de Florence la condamnait  à 28 ans et six mois de prison, Amanda Knox a dit «ne pas croire ce qu'(elle) entendai(t)».

«Ma première réaction a été: c'est injuste et je vais faire tout ce que je peux pour le prouver», a-t-elle dit.

«Je ne m'y attendais pas. Je m'attendais à beaucoup mieux du système judiciaire italien. Ils m'ont acquittée par le passé», en appel en octobre 2011, a-t-elle relevé. Ce jugement avait toutefois été annulé l'année dernière par la Cour de cassation qui y avait relevé «de multiples contradictions et des incohérences manifestes».

La Cour d'appel de Florence a également condamné Raffaele Sollecito, l'ex-petit ami de la jeune fille, à 25 ans de réclusion, pour le meurtre de la jeune Britannique.

Sur CNN, Ted Simon, l'avocat américain d'Amanda Knox a de son côté assuré que sa cliente allait faire appel de ce verdict «injuste».

«Elle (Knox) sait plus que quiconque combien un verdict de culpabilité injustifié n'est pas seulement injuste pour l'accusé, mais aussi pour la victime, sa famille et la société. Elle est profondément touchée», a-t-il ajouté.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer