Cyclistes renversés à New York: 8 morts, le suspect a prêté allégeance à l'EI

Le secteur était complètement bouclé en fin de... (Photo Brendan McDermid, REUTERS)

Agrandir

Le secteur était complètement bouclé en fin de journée, mardi.

Photo Brendan McDermid, REUTERS

Les médias américains rapportent qu'une note, dans laquelle le suspect, Sayfullo Saipov, affirmerait avoir commis l'attaque meurtrière de New York au nom du groupe armé État islamique, a été retrouvée près de la camionnette, qu'il aurait conduite mardi.

Les policiers ont été appelés sur West Street... (Photo Martin Speechley/NYPD via AP) - image 1.0

Agrandir

Les policiers ont été appelés sur West Street près de l'établissement scolaire Stuyvesant High School, dans le sud de Manhattan.

Photo Martin Speechley/NYPD via AP

Ces nouvelles informations s'appuient sur des sources policières, indiquent notamment le CNN et le New York Times. En soirée, les autorités faisaient toujours état d'un bilan de huit morts et d'une douzaine de blessés après qu'un homme au volant d'une camionnette eut roulé sur une piste cyclable le long de la rivière Hudson dans le sud de Manhattan, mardi après-midi. Le maire Bill de Blasio a qualifié les évènements «d'acte de terrorisme».

Il s'agit du premier attentat meurtrier à survenir à New York depuis le 11 septembre 2001.

Le suspect est Sayfullo Saipov, un homme de 29 ans, originaire de l'Ouzbékistan. Selon plusieurs médias américains, Saipov a visité les États-Unis en 2010. Il serait également relié à une adresse à Tampa en Floride et aurait loué le véhicule impliqué dans l'attaque au New Jersey. 

«Sur la base des informations immédiatement disponibles, c'était un acte de terrorisme», a déclaré le maire démocrate, lors d'une conférence de presse sur les lieux de l'accident, au sud-ouest de Manhattan, en présence du chef de la police new-yorkaise, James P. O'Neil, et du gouverneur de l'État de New York, Andrew Cuomo. 

Vers 15h05, le suspect, un homme de 29 ans, au volant d'une camionnette de location Home Depot s'est engagé vers le sud sur un trottoir et une piste cyclable de la rue West Houston tuant huit personnes et blessant piétons et cyclistes. Le véhicule a aussi heurté un autobus scolaire blessant deux adultes et deux enfants, ont relaté les autorités new-yorkaises. 

L'homme est sorti de son véhicule muni de deux fausses armes. Les policiers ont tiré le suspect dans l'abdomen qui est maintenant soigné dans un hôpital du secteur. Sans la préciser, les autorités ont confirmé que l'homme a «fait une déclaration» en sortant du camion ce qui les mène à croire qu'il s'agit d'un «acte de terrorisme». 

Des témoins ont rapporté à CNN avoir entendu l'homme crier «Allahu Akbar», ce qui signifie en arabe «Dieu est grand».

La course meurtrière se serait tenue sur une distance d'environ une vingtaine de pâtés de maisons, non loin du World Trade Center. Six personnes ont été déclarées mortes sur les lieux du drame et deux autres sont décédées à l'hôpital. 

Cinq citoyens argentins ont trouvé la mort dans l'attentat, selon le ministère argentin des Affaires étrangères.

Le ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders, a également déclaré en soirée qu'une femme belge est morte dans l'attaque. Elle était «visitait la ville (New York) en compagnie de sa soeur et de sa mère», d'après le ministre.

Le maire de New York a qualifié la «journée de douloureuse» pour tous les New-Yorkais et a invité sa population «à demeurer vigilante en ce soir de la fête d'Halloween et de ne pas hésiter à dénoncer peu importe ce qu'ils voient d'inhabituel». «Je vous invite à garder toutes ces familles endeuillées dans vos pensées et prières», a lancé M. Bill de Blasio.  

Sur Twitter, le maire sortant de Montréal, Denis Coderre, s'est dit «outré par l'attaque terroriste» de New York. Dans un gazouillis en anglais, le maire Coderre a affirmé que «Montréal est solidaire avec les New-Yorkais en cette période difficile».

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a été plus prudent dans sa première réaction, n'utilisant pas le mot «terrorisme». «Nous surveillons attentivement la situation à New York - mes condoléances aux familles des gens touchés par l'attentat perpétré aujourd'hui», a écrit Justin Trudeau.

- Avec l'Agence France-Presse

Une camionnette fonce sur une piste cyclable à New York



À découvrir sur LaPresse.ca

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer