George H. W. Bush, accusé d'attouchement, s'excuse

George H. W. Bush à la Maison-Blanche en... (ARCHIVES AFP)

Agrandir

George H. W. Bush à la Maison-Blanche en 2013.

ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

L'ancien président américain George H. W. Bush a présenté des excuses après qu'une actrice l'a accusé de l'avoir «agressée sexuellement» en la «touchant par derrière» lors d'une projection il y a quatre ans.

L'incident s'est produit pendant la promotion de la série télévisée Turn: Washington's Spies, selon l'actrice Heather Lind, qui a raconté sa version dans un message publié sur Instagram, puis supprimé depuis. Mais plusieurs médias en avaient fait une capture d'écran.

L'actrice de 34 ans y expliquait avoir décidé de sortir du silence en voyant l'ancien président, âgé de 93 ans et en fauteuil roulant depuis des années, apparaître sur scène samedi lors d'un concert caritatif en faveur des victimes des ouragans ayant ravagé le sud des États-Unis et les Caraïbes.

«Quand j'ai eu la chance de rencontrer le président George H.W. Bush il y a quatre ans pour la promotion d'une série télévisée, il m'a agressée sexuellement alors que je posais pour une photo», a-t-elle écrit.

«Il ne m'a pas serré la main. Il m'a touchée par derrière depuis sa chaise roulante alors que sa femme Barbara Bush se trouvait à ses côtés. Il m'a raconté une blague obscène», a-t-elle poursuivi, précisant que lors d'une autre séance de photos, le 41e président des États-Unis avait refait le même geste.

Heather Lind... (Invision for AMC) - image 2.0

Agrandir

Heather Lind

Invision for AMC

L'ancien président «est confiné dans sa chaise roulante depuis près de cinq ans, donc son bras arrive en bas de la taille des personnes avec qui il prend des photos», a justifié son porte-parole dans un communiqué. «Pour mettre les gens à l'aise, le président raconte systématiquement la même blague, et à l'occasion, il a tapoté les derrières de femmes d'une façon qu'il voulait aimable», ajoute le communiqué.

«Certains ont vu (ce geste) comme innocent; d'autres l'ont clairement considéré comme inapproprié. Le président Bush s'excuse très sincèrement auprès de quiconque ayant été offensé».

Quelques heures plus tôt, dans un communiqué envoyé au Daily Mail et au New York Daily News, le porte-parole de George H.W. Bush s'était adressé directement à l'actrice qui l'avait incriminé, assurant que l'ancien président s'excusait «très sincèrement si sa tentative d'humour (avait) blessé Mme Lind».

Ces accusations interviennent dans le sillage de l'affaire Harvey Weinstein, qui pousse de nombreuses femmes d'horizons divers à dénoncer ouvertement des agressions sexuelles commises par des hommes de pouvoir et jusqu'ici passées sous silence. Le producteur hollywoodien est accusé par une cinquantaine de femmes de harcèlement sexuel, d'agressions sexuelles voire de viols.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer