Le courrier direct entre États-Unis et Cuba interrompu depuis 7 mois

Avant de reprendre à la faveur du rétablissement... (PHOTO YAMIL LAGE, archives AFP)

Agrandir

Avant de reprendre à la faveur du rétablissement des relations diplomatiques entre les deux pays en 2015, le service de courrier direct entre Cuba et les États-Unis n'était plus assuré depuis 1968, après qu'un paquet envoyé des États-Unis eut explosé en arrivant à Cuba.

PHOTO YAMIL LAGE, archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
LA HAVANE

Les liaisons postales directes entre Cuba et les États-Unis, rétablies en 2016 après 48 ans d'interruption, sont suspendues depuis mars dernier dans l'attente d'un feu vert de l'administration américaine, ont annoncé vendredi les autorités cubaines.

«Nous sommes dans l'attente d'une réponse des autorités postales (américaines) pour être en mesure de rétablir le courrier direct par les vols commerciaux réguliers, comme c'est l'usage partout dans le monde», a déclaré aux médias d'État Soraya Bravo, vice-présidente de la poste cubaine.

Mme Bravo a précisé que le 16 mars dernier avait pris fin un plan pilote d'un an qui permettait l'échange de plis et colis par vols charters.

Depuis, la demande cubaine de poursuivre ces échanges par vols réguliers est restée lettre morte, mais «les échanges postaux entre Cuba et les États-Unis ont été maintenus via un pays tiers, comme ce fut le cas pendant des décennies», a ajouté la responsable.

Avant de reprendre à la faveur du rétablissement des relations diplomatiques entre les deux pays en 2015, le service de courrier direct entre Cuba et les États-Unis n'était plus assuré depuis 1968, après qu'un paquet envoyé des États-Unis eut explosé en arrivant à Cuba.

Déjà dégradées avec l'élection du républicain Donald Trump à la Maison-Blanche, les relations entre les deux pays ont été empoisonnées ces dernières semaines autour de l'affaire concernant une mystérieuse «attaque» qui aurait visé des diplomates américains en poste à La Havane.

Mardi, Washington a annoncé l'expulsion de 15 diplomates cubains notamment «en raison de l'incapacité de Cuba à prendre les mesures appropriées pour protéger» le personnel américain à La Havane.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer